L’employabilité des jeunes: le PASOC en concertation à Mamou

février 22, 2018 4:51
0

La question sur l’employabilité des jeunes était au cœur d’une concertation à Mamou du 20 au 21 février. Cette session d’échanges est l’initiative du Programme d’Appui à la Société Civile (PASOC) en partenariat avec le renforcement des organisations de la société civile pour l’emploi des jeunes (ROSCED). Ayant pour objectif l’amélioration de l’employabilité des jeunes, cette rencontre de Mamou est organisée grâce à l’appui financier de l’Union européenne.

Les participants venus des organisations de la société civile évoluant dans les régions de Labé et de Mamou, ont, pendant 48 heures, échangé avec le facilitateur Jonas Mamadi Kamano, sur la question de la migration clandestine, de l’employabilité des jeunes et des contraintes y afférentes.

Etienne Bongono, chef de projet de ROSCED dégage son constat : « cet atelier nous a permis de comprendre les causes des problèmes que rencontrent les jeunes. Ces causes sont multifactorielles. En conséquence chacun doit faire quelque chose pour donner son grain de sel. ROSCED avec l’appui de l’UE aide les jeunes de toute situation à avoir la possibilité d’avoir accès à un emploi durable qui continue même après le projet.»

Aboubacar N’Diaye le régisseur et chef d’équipe du PASOC a exprimé ses attentes : « ces deux jours d’atelier ont montré qu’il doit y avoir une collaboration entre la société civile et les acteurs étatiques. Les organisations de la société civile doivent arrêter de se faire la guerre et répondre tous au devoir de servir leur communauté et leur pays. Nous voulons voir une société civile qui connait sa mission, celle d’accompagner l’Etat dans le défi auquel cet Etat fait face.»

Quant à Abdoulaye Oumar Diallo, le chef programme à la délégation de l’Union Européenne, il a exprimé sa satisfaction quant à la complicité entre le PASOC et le ROSCED.  «Quand je venais à cet atelier, j’étais à la recherche de trois points. Le premier, c était de m’assurer si nos deux instruments financiers que nous avons utilisés pour venir en appui à la société civile étaient réellement complémentaires. Puisque Le PASOC était financé sur le 10ème FED qui est totalement fini et puis le ROSCED qui est financé sur une ligne thématique CSOAL. J’ai suivi la complicité qu’il y avait entre le PASOC et le ROSCED. Le deuxième point concerne les objectifs du PASOC qui est d’aider les organisations de la société civile à se positionner.  Le troisième point, suivant la thématique : l’emploi et la lutte contre l’immigration clandestine, est de savoir qu’est-ce que la société civile compte faire pour créer des emplois durables. Les statistiques montrent que la région de Mamou est la première à laisser les enfants aller mourir dans des conditions déplorables. Les restitutions au cours de cet atelier montrent que la problématique de l’immigration est comprise.  Je suis entièrement satisfait», s’est-il rejoui.

Au cours des échanges, il a été dégagé des approches pouvant permettre le renforcement des capacités des jeunes, donnant ainsi la possibilité de leur emploi sur place afin de les débarrasser de l’idée de migration clandestine.