Les députés de l’opposition privés de salaires : Ousmane Gaoual accuse Damaro

0
287

Les députés de l’opposition seraient privés de leurs salaires, depuis bientôt quatre mois, malgré leur retour au sein du parlement, dont ils s’étaient retirés depuis le 14 octobre, pour protester contre le projet de changement constitutionnel dont l’exécutif se fait le chantre. Cette décision de priver les députés des groupes parlementaires issus du Front national pour la défense de la constitution (Fndc) serait la résultante de leur boycott des travaux  de l’Assemblée Nationale, a-t-on appris ce jeudi dans un entretien accordé à Guinéenews par l’honorable Ousmane Gaoual Diallo.

Au micro de Guinéenews, le député Ousmane Gaoual Diallo de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), regrette et condamne cette privation de salaires dont ils sont victimes.

Une décision qu’il impute au président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara.

«Nous avons appris que le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel met le pied sur nos indemnités. Je ne vois pas pourquoi on bloquerait une indemnité d’un député, d’autant plus qu’un député n’est pas payé pour être au parlement, mais il est payé parce qu’il est élu, et il n’y a pas de contrôleur de députés », regrette Ousmane Gaoual Diallo.

Qui a tenu à rappeler de passage le cas de l’actuel président de la République, quand il émargeait au parlement sous la deuxième république.

« Alpha Condé a été député mais il a passé tout son temps en France, mais il recevait ses indemnités, normalement. Le président Boubacar Biro Diallo (ancien président de l’Assemblée nationale, ndlr), n’a jamais bloqué les indemnités de Siradiou Diallo ou de Alpha Condé qui n’étaient pas régulièrement dans le parlement. Mais notre pays est devenu un pays malade. Même le ministre de la Justice qui est quelqu’un de très pondéré  a dit récemment que le parlement n’a pas raison de bloquer les indemnités des députés. C’est complètement fou. Vous imaginez que ce soit un député parce qu’il croit qu’il est super puissant qui décide de bloquer l’argent de ses collègues. C’est seulement en Guinée on peut voir ça», déplore l’opposant.

Sur la question de savoir, s’ils vont porter plainte afin d’entrer en possession de leur dû, le coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG espère que le président de l’Assemblée Nationale n’attendra pas qu’ils en  arrive-là pour les payer.

«On n’est pas arrivé à ce point, mais si on ne vous donne pas vos indemnités, vous faites quoi? Vous n’allez qu’à même pas gifler Kory Koundiano ou le président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel dans les couloirs pour qu’ils vous payent. On devrait payer les indemnités des députés sans que cela ne donne lieu à des échanges de quelques natures que ce soit parce que cet argent ne va plus revenir au budget. Il y a une année où ils se sont assis sur les indemnités des députés qu’on n’avait pas réclamé. Certains députés de la mouvance se sont partagé cet argent», révèle-t-il, amer.

Pour Ousmane Gaoual Diallo, «cela n’est pas une surprise dans un pays où la loi est constamment violée. On a décidé de bloquer l’indemnité du chef de file qui est une loi de la République votée à l’unanimité au parlement et à qui on a octroyé un budget de fonctionnement, mais malgré tout ils décident de ne pas le libérer», souligne-t-il.