Les enseignants à pied vers le Palais du peuple : Soumah donne les raisons !

janvier 9, 2019 12:17

Les enseignants ont décidé de marcher ce mercredi 9 janvier du siège du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) sis à Donka jusqu’au palais du peuple où se tiendra la signature du protocole d’accord entre le SLECG et le gouvernement pour une sortie de crise qui mine le système éducation depuis trois mois.

Pourquoi cette marche ? Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG répond : « Nous voulons marcher parce que nous ne sommes pas tous véhiculés alors que le palais du peuple est aussi loin. Tellement que nous sommes, nombreux, nous ne pouvons emprunter des véhicules de transport qui généralement sont remplis de passagers. Il faut que des gens sachent que les enseignants sont unis et solidaires. Donc  C’est pour cela  que nous avons estimé que la marche est l’une des preuves éloquentes. »

Interrogé sur le contenu de le protocole d’accord qui devrait être signé cet après-midi, Aboubacar Soumah a indiqué que les deux parties (gouvernement/syndicat, NDLR) ont trouvé une entente et tant que le protocole d’accord n’est pas paraphé, qu’il ne peut livrer son contenu. « Le protocole d’accord n’est pas encore signé. Donc on ne peut pas livrer son contenu tant qu’il n’est pas signé », a-t-il répondu.