Les examens de fin d’année se déroulent avec le respect des mesures d’hygiène et gestes barrières

0
384

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, le 24 mars 2020, par les autorités du pays, toutes les écoles sont restées fermées pour éviter la propagation du virus. La fermeture des classes a touché 14.533 établissements scolaires d’enseignement, dont 14.326 relevant du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, 120 de l’Enseignement technique, et 87 de l’enseignement supérieur.
Pour sauver l’année scolaire 2020, le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, avec l’appui de l’UNICEF, a mis en place des mesures pour la continuité de l’apprentissage pendant la fermeture des écoles. À ce titre 1 843 689 élèves du primaire et du secondaire ont bénéficié des cours à distance soit par la radio, la télévision ou une plateforme en ligne. Ceux qui n’avaient pas accès à ces outils ont bénéficié de supports de cours imprimés.
Le 05 août 2020, les épreuves des examens nationaux sont lancées sur toute l’entendue du territoire national. En cette période de pandémie, le respect des gestes barrières et des mesures sanitaires édictées par les autorités restent obligatoires dans tous les centres d’examens du pays.

À cet effet, cette année, les examens se dérouleront sous un double signe : « COVID-19, zéro cas de contamination dans nos concessions scolaires, zéro tentative de fraude dans nos établissements »

Malgré COVID, les examens de fin d’année accomplis !
UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

A l’école primaire de Kipé et au collège de Ratoma, les dispositifs mis en place pour le déroulement des examens sont remarquables.
« Pour la journée d’aujourd’hui, je suis très satisfait, j’ai vu le logo de l’UNICEF à travers les masques que l’organisation a distribué aux candidats mais aussi à travers les kits de lavage des mains avec du savon. Nous remercions du fond de cœur les partenaires techniques et financiers notamment l’UNICEF qui ont permis aux élèves et le corps enseignant de passer des examens sans COVID » a dit Ibrahima YATTARA, Directeur Communal de Kaloum en supervision dans la commune de Ratoma. La commune de Ratoma a présenté 27 600 candidats, dont 13 000 filles, tous répartis dans 65 centres.

Le lancement des épreuves a eu lieu sous l’œil vigilant de Leontine Sissoko, Inspectrice de l’Éducation de la ville de Conakry et sous la présidence d’Issa Soumah Maire de la commune de Ratoma, en présence des services de sécurité.
Pour leur part, les candidats se sont réjouis du bon déroulement des examens malgré la crise sanitaire et sont restés concentrés et sereins. « Le matin, avant d’entrer dans les salles, j’ai eu peur, mais les dispositifs de lavage des mains et la distanciation sociale dans les salles de classe m’ont beaucoup rassuré. Pour le moment, tout se passe bien et d’après mes constats le Ministère de l’éducation a pris en compte les trois mois de retard dans le choix des sujets et ça, c’est une bonne chose » a déclaré Mariame Sylla, candidate à l’examen d’entrée au collège d’un ton confiant.

Malgré COVID, les examens de fin d’année accomplis !
UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

Même constat dans le centre d’examen de Sonfonia, ici l’ambiance est bon enfant et les examens se déroulent correctement. Ce centre a accueilli 636 candidats. « Je me réjouis du déroulement de cet examen, l’on a respecté la distanciation sociale. Dans les salles, les bancs sont espacés contrairement aux années passées, sans oublier les kits de lavage des mains, le thermo flash pour la prise de température à l’entrée, pour chaque candidat et le port des masques, non seulement par les élèves mais aussi par les surveillants » dira Moussa KABA, Délégué du centre d’examen de Sonfonia.

Le dispositif de lavage des mains dans la cour de l'école
UNICEF Guinee/ A. S. Diallo
Le dispositif de lavage des mains dans la cour de l’école

Les enfants sont au centre des préoccupations de l’UNICEF en Guinée, c’est pourquoi depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire dans le pays, l’organisation accompagne le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation, pour la poursuite de l’apprentissage et la tenue effective des examens avec zéro contamination à la COVID sur toute l’étendue du territoire national.