Les neuf mots-clés qui résument les points saillants de la 1ère CIIE

0
366

Le produit le plus cher de l’Exposition de cette année : l’hélicoptère italien Leonardo AW189 d’une valeur de 200 millions de yuans. (Weng Qiyu / Le Quotidien du Peuple)

Le plus gros objet de l’Exposition de cette année : le portique de fraisage allemand « Taurus ». (Weng Qiyu / Le Quotidien du Peuple)

Sur le stand de la société allemande SVH, des visiteurs essaient de serrer une main robotisée à cinq doigts. (Weng Qiyu / Le Quotidien du Peuple)

À l’occasion de la clôture de l’Exposition internationale des importations de Chine (China International Import Exposition, CIIE), les journalistes du Quotidien du Peuple ont sélectionné neuf mots-clés, qui vous donneront les points saillants, les points chauds, les points caractéristiques et les points forts de la première édition de la CIIE.

Grand – Une exposition incroyablement grande

Avec une surface d’exposition de 300 000 mètres carrés, plus de 3 600 exposants, plus de 400 000 acheteurs nationaux et étrangers, la CIIE a été caractérisée par une échelle immense, et un volume incroyable. L’impact aussi a été immense : outre la Chine, 81 pays et l’Organisation mondiale du commerce, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et le Centre du commerce international ont participé à l’Exposition nationale sur le commerce et l’investissement, et les pays invités sont venus des cinq continents.

Nouveau – Les yeux grands ouverts sur de nombreuses premières mondiales

Lors de cette première CIIE, plus de 5 000 produits ont été exposés pour la première fois sur le marché chinois et plus de 100 nouveaux produits et technologies ont été lancés.

Tous – Un « festin pour les yeux » où on a trouvé vraiment de tout

Les produits présentés dans les sept zones d’exposition thématiques ont couvert un très grand nombre d’industries, comme la fabrication d’équipements, l’automobile, la médecine, l’alimentation, les vêtements et accessoires, les biens de consommation électroniques et bien d’autres encore, qui non seulement ont répondu aux besoins de tous les aspects de la vie, mais ont également fourni une sorte de « comptoir unique » aux diverses industries, de la production à la gestion. Avec ses plus de 10 000 produits exposés, le problème pour les visiteurs n’était pas de trouver ou pas ce qu’ils voulaient, mais bien plutôt de ne pas avoir pensé à ce qu’ils ont pu découvrir.

Excellent – Une promenade dans une « grande collection des meilleurs produits du monde »

Visiter la CIIE, c’était comme se promener au sein d’une « grande collection des meilleurs produits du monde ». Du miel d’eucalyptus australien à forte teneur en antioxydants, des voitures intelligentes connectées en réseau qui contrôlent la santé des passagers et offrent différents services en fonction des résultats de l’inspection, des batteries de cuisine dotées d’une technologie de cuisson intelligente… À la CIIE, les produits étaient sains, sûrs, fiables, confortables et pratiques, des produits de haute qualité qui montrent combien la vie des gens peut être belle.

Eblouissant – D’innombrables produits tous plus étonnants les uns que les autres

Une main robotisée, fabriquée par la société allemande SVH, qui pouvait serrer la main des visiteurs, imiter complètement les mouvements et les fonctions des cinq doigts de la main humaine, une puce Qualcomm équipée d’un moteur d’intelligence artificielle… A la CIIE, les produits à la pointe de la technologie ont émerveillé les visiteurs. Dans le domaine de l’électronique grand public et des appareils ménagers, les technologies et produits tels que les appareils ménagers intelligents, la réalité virtuelle et la réalité augmentée étaient la tendance dominante et contenaient un grand nombre de technologies d’intelligence artificielle telles que la reconnaissance sémantique naturelle et la reconnaissance faciale. À la CIIE, les produits tous plus étonnants les uns que les autres ont ébloui les yeux du public.

Vert – Quand l’énergie cinétique verte entre en compétition

De la construction à l’exposition, des produits aux services, la CIIE de cette année laissera le souvenir d’un concept écologique. Dès le début, le Bureau de l’Exposition a formulé des « normes pour une Exposition internationale des importations de Chine verte », qui couvrait 14 critères spécifiques telles que la conception écologique, le choix des matériaux et la construction sécurisée. Du miel sauvage, des casques antibruit respectueux de l’environnement, des véhicules à piles à hydrogène… en faisant les navettes entre les divers sites, les acheteurs ont montré un grand intérêt pour les produits liés à la nature et à la biologie, aux économies d’énergie et à l’écologie.

Fusionnel – Une tendance à la connexion irrésistible et inarrêtable

La CIIE a permis au marché chinois de « se fondre » plus étroitement avec le marché mondial. Des produits agricoles d’Afrique australe, des équipements haut de gamme venus du centre de l’Europe et services financiers en provenance de la côte est des Amériques… des transactions physiques comme cœur de sujet en passant par les ventes de services et la coopération technique et la richesse du contenu commercial, à la CIIE, l’intégration s’est développée et s’est approfondie.

Succès – Les exposants ont déjà réservé des stands pour l’année prochaine

Du 6 au 8 novembre, la CIIE a organisé une réunion à grande échelle sur la mise en correspondance de l’offre et de la demande. Au cours des trois derniers jours, 1 178 exposants et 2 462 acheteurs de 82 pays et régions ont mené plusieurs séries de négociations en face à face et ont conclu 601 intentions de visites sur le terrain, 657 intentions et transactions de contrats ! Le 9 novembre a été la première journée portes ouvertes au public de l’Expo. L’organisateur estime que le flux maximal de visiteurs a dépassé 250 000 personnes. Depuis le 1er juillet, date à laquelle a débuté l’exposition du commerce et des entreprises du 2e Salon de l’importation, un grand nombre d’entreprises de nombreux pays et régions se sont inscrites.

Attention – Une garantie de service pour bien faire

Afin de garantir les exigences d’une construction « à haute protection de l’environnement, sans pollution », le site a évité l’utilisation de matériaux ou de techniques de construction potentiellement contaminés dès la phase de conception. En réponse aux procédures de dédouanement et aux problèmes de facilitation des échanges des exposants, les douanes de Shanghai ont mis au point une plate-forme de mégadonnées pour la gestion du commerce transfrontalier et mis en place près de 100 entrées sur chaque site afin d’améliorer l’efficacité du dédouanement.