Les piques de Fodé Oussou à l’endroit de Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo

juin 25, 2018 9:04
0

Le président de la République, dans un passé relativement récent, avait promis de cesser de faire parler de l’opposition en Guinée. Un pari qui est gagné à moitié. Puisqu’Alpha Condé pioche de temps à autre dans la gibecière de ses opposants en promouvant certains d’entre eux à des postes ministériels. L’actuel Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana en est une parfaite illustration.

Et récemment, le président des Nouvelles forces démocratiques, Mouctar Diallo et celui de l’Union des forces du changement, Aboubacar Sylla ont été gratifiés d’un décret nommant l’un, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune, et l’autre, ministre d’Etat, ministre des Transports bombardé peu après, porte-parole du gouvernement.

Mais la nomination de ces deux hommes politiques, élus députés sous la bannière de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) ne semble faire ni chaud, ni froid aux responsables de cette principale formation politique d’opposition. Du moins, à en croire son Vice-président. Mais avant, Dr Fodé Oussou Fofana s’insurge contre ce qui suit :

«Ceux qui racontent des bêtises pour dire qu’ils sont capables de déstabiliser l’axe Hamdallaye-Bambéto, partez sur cet axe, vous trouverez les jeunes de l’axe. Vous allez comprendre que nous, à l’Ufdg, on n’a donné aucun franc aux jeunes de cet axe. Ils sont convaincus parce qu’ils ont confiance en Cellou Dalein Diallo et savent qu’il peut sortir le pays de sa misère et de sa précarité actuelles.  Maintenant, si vous êtes sûrs de vous-mêmes, allez sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa. Celui qui est sûr de lui, porte le T-shirt d’Alpha Condé, les effigies d’Alpha Condé, tu vas faire la promotion d’Alpha Condé sur l’axe. Si tu ne comprends pas Khoul houw Allahou (un verset du Saint Coran, Ndlr), on va te montrer Khoul ha Ayouhal Kafirouna (un autre verset dédié cette fois-ci aux mécréants, Ndlr)».

«Allez là-bas ! Les jeunes de l’axe Hamdallaye-Bambéto sont des gens qui sont dignes. Ce sont des gens de conviction, qui ne sont pas capables de laisser 94 jeunes enterrés au cimetière de Bambéto: Zakaria et tous les jeunes enterrés par cette gouvernance et suivre quelqu’un qui a fait cela», a-t-il rappelé.

Dr Oussou préfère mourir que de se dédire

Très remonté contre ses anciens collaborateurs sans les citer nommément, le député Oussou Fofana déclare qu’il préfère la mort que de se renier. «Vous ne pouvez pas sortir les jeunes, les mettre dans la rue, faire des manifestations. Ces jeunes-là sont enterrés. Cette gouvernance qui est l’origine de cela, vous allez encore dans cette même gouvernance pour aller dire quoi ? Vous allez dire quoi au peuple de Guinée ? Nous, nous ne pouvons pas nous renier. Nous sommes de l’opposition. Nous ne sommes pas de la mouvance», a clarifié le député au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti ce weekend, à Conakry.