Les promesses du chef de l’Etat à l’endroit des femmes et des jeunes de Labé

juin 25, 2018 8:37
0

Après la remise d’un chèque d’un milliard de francs guinéens aux dames de la mutuelle financière des femmes africaines (MUFFA) de Labé par le président d’Afriland first bank en personne, le président Alpha Condé a pris la parole pour non seulement encourager l’organisation mais aussi promettre de l’accompagner financièrement et matériellement.

Ayant écouté avec intérêt le discours de la porte-parole de la MUFFA de Labé qui a annoncé 1050 mutualistes et 350 millions GNF mobilisés par les femmes, le chef de l’État a aussitôt promis une rallonge non négligeable. « Je dois vous féliciter parce que le président d’Afriland first bank a dit que vous avez remboursé à 100%. Ce que vous avez cotisé, je vous donne le même montant. Les femmes vous avez cotisé 350 millions GNF moi aussi je vais vous donner 350 millions GNF. Les jeunes vous, vous avez cotisé 50 millions, vous n’avez pas fait beaucoup d’efforts hein. Normalement, je devais vous donner 50 millions, mais pour vous encourager je vais vous donner 150 000 GNF. Mais il faut encourager les jeunes à cotiser et les autres femmes aussi à cotiser », demande-t-il.

Et de poursuivre : « Il ne s’agit pas seulement de vous accompagner avec de l’argent, il faut qu’on vous aide aussi à avoir le matériel pour travailler. Par exemple, les femmes qui travaillent le fonio, on va les donner trois sortes de machines. La machine qui décortique le fonio et la machine qui le lave parce que tout le monde sait que le travail du fonio est très difficile. Si cette belle dame fait le fonio à mains nues, il y aura des impacts et elle sera moins jolie or je veux que les femmes Guinéennes soient les plus belles en Afrique. Donc, on va vous donner des machines qui vont faciliter votre travail. Ce qu’on va faire pour faciliter la production du fonio, on fera la même chose pour ceux qui font le maïs, ce qui font le miel, ce qui font le moringa ; on va accompagner toutes les femmes dans leurs métiers car nous voulons que les femmes guinéennes soient autonomes économiquement, qu’elles ne soient pas obligées de se marier à 13 ou 14 ans. » 

Il faut rappelet que des promesses faites par le chef de l’État en 2015 lors des campagnes présidentielles à l’endroit des femmes et des jeunes de Labé n’ont toujours pas été tenues. Alpha Condé avait annoncé 200 millions GNF pour les femmes et 200 millions GNF pour les jeunes. Des montants qui n’ont toujours pas été perçus par les bénéficiaires alors que des jeunes qui avaient cotisé réclament à cor et à cri leur argent qui aurait servi à entretenir les bureaux mis en place par la MC2 (mutuelle de croissance communautaire).

La grosse question que bon nombre d’observateurs se posent à ce jour est de savoir si le même scénario ne se répétera pas une fois de plus ?