Les rideaux sont tombés sur l’évaluation du PSRF financé par la GIZ, à Kindia

0
528

Les rideaux sont tombés à Kindia sur l’évaluation à mi-parcours des activités des districts sanitaires du comité technique régional de la santé.

Cette deuxième session 2019 du comité technique régional de la santé de Kindia, qui s’est tenue du 11 au 14 mars 2019, a été entièrement financée par la GIZ, à travers son programme santé de la reproduction
et de la famille (PSRF). Cette session qui a duré 4 jours, a regroupé outre les responsables de la DRS (direction régionale de la santé), des districts sanitaires et hôpitaux de Kindia, les représentants du niveau central du ministère de la santé (directeurs nationaux et chefs des programmes), les représentants de la communauté, des autres secteurs de
l’administration publique et certains partenaires techniques et financiers évoluant dans le domaine de la santé dans la région de Kindia.

C’est une initiative du ministère de la santé à travers le comité technique régional de la santé qui s’inscrit de la mise en place par le département de la santé au niveau intermédiaire pour évaluer le niveau de mise en œuvre des activités au niveau des districts sanitaires.

Bakary Sacko, directeur national de la santé communautaire revient sur l’importance de cet atelier. « Pour saluer le niveau opérationnel du système de santé, il se tient tous les 6 mois une évaluation. C’est au cours de ces comités techniques régionaux que les districts sanitaires c’est-à-dire les préfectures viennent présenter le bilan des activités réalisées pendant 6 mois ; les problèmes auxquels ils sont confrontés et quelles sont les propositions de solutions. Pour cette session, nous avons également eu l’opportunité d’avoir tous les partenaires présents dans la région et chacun d’entre eux a pu informer l’ensemble des participants sur les activités qu’ils soutiennent dans chacune des préfectures intéressées ; donc, c’est vraiment un forum où on a échangé sur les différents problèmes et on a discuté pour enfin chercher les voies et moyens comment  trouver sur place et rapidement les solutions aux problèmes posés dans les différents districts sanitaires des 5 préfectures de la région administrative de Kindia. Au bout de 4 jours, nous avons eu la possibilité de connaître de manière particulière et spécifique pour chacun des districts sanitaires les problèmes auxquels ils sont confrontés et les solutions qui sont préconisées pour certaines de ces solutions, il y en a qui requière l’intervention au niveau central, il y en a d’autres qui requièrent l’appui au niveau régional, et d’autres
encore requièrent l’avis des autorités locales, administratives, politiques et communautaires », explique le directeur national de la santé communautaire.

Il s’agit de l’atelier de l’évaluation à mi-parcours des activités des districts sanitaires du comité technique régional de la santé organisé par le ministère de la santé avec l’appui  technique et financier de la GIZ à l’intention des acteurs régionaux en vue de la meilleure appropriation des objectifs et de cet agenda dans le cadre de la mise en œuvre de ces objectifs. C’est une appropriation le plus possible des objectifs du développement durable.

La clôture de ces travaux d’évaluation a été présidée par les autorités régionales et les représentants des partenaires techniques et financiers comme la GIZ qui a accepté d’accompagner ce processus.

« Nous sommes là pour accompagner le ministère de la santé en général et la direction régionale de la santé qui a regroupé tous les acteurs évoluant dans la région sanitaire de Kindia. Nous leur avons
accompagné techniquement et financièrement pour la réalisation dudit comité technique régional de la santé. Notre objectif principal c’est d’aider et accompagner le département de la santé à travers cette direction et les structures décentralisées sanitaires afin d’améliorer la santé de la population de Kindia », a affirmé Kabinet Diaby du Programme Santé de la Reproduction et de la Famille, Conseiller
Technique Volets 2 & 3 GIZ .