voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Les six finalistes du Prix Orange du Livre en Afrique 2021 dévoilés !

    Lancé en 2019 avec le soutien de l’Institut français, le Prix Orange du Livre en Afrique récompense un roman écrit en français par un écrivain africain, publié par une maison d’édition africaine.

    Le comité de délibération a désigné les 6 romans finalistes parmi les 74 livres en lice pour cette troisième édition du Prix.

    Les livres finalistes choisis par des lecteurs africains

    Pour sélectionner les meilleurs livres parmi les 74 ouvrages présentés par 44 éditeurs issus de 16 pays d’Afrique, 5 comités de lecture se sont mobilisés en Guinée, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Mali et en Tunisie. Constitués de lecteurs passionnés, ces comités rassemblent des professionnels – critiques littéraires, universitaires, libraires… – mais aussi des grands lecteurs salariés du groupe Orange dans ces pays.

    Les six finalistes du Prix Orange du Livre en Afrique 2021 sont :

    • Ahmed GASMIA, Les peuples du ciel, éditions Frantz Fanon, Algérie
    • Ibrahima HANE, L’écume du temps, éditions L’Harmattan Sénégal
    • Monique ILBOUDO, Carrefour des Veuves, éditions Les lettres Mouchetées, Congo
    • Davina ITTOO, Misère, éditions L’Atelier des nomades, Maurice
    • Sami MOKKADEM, Le secret des Barcides, éditions Pop Libris, Tunisie
    • Loubna SERRAJ, Pourvu qu’il soit de bonne humeur, éd La Croisée des Chemins, Maroc

    Le détail des biographies et la présentation des livres se trouvent en annexe et sur le site lecteurs.com, en cliquant ici.

    Le lauréat sera désigné par un jury international en juin 2021

    Les 6 livres finalistes sont désormais entre les mains d’un jury international présidé par Véronique Tadjo et composé de personnalités du monde littéraire : Yvan Amar (journaliste RFI, France), Kidi Bebey (journaliste, éditrice et auteure, France), Yahia Belaskri (écrivain et journaliste, Algérie), Eugène Ebodé (écrivain, Cameroun), Youssouf Amine Elalamy (auteur, lauréat 2020, Maroc), Valérie Marin La Meslée (journaliste Le Point, France), Nicolas Michel (journaliste Jeune Afrique, France), Gabriel Mwènè Okoundji (psychologue et poète, Congo) et Mariama Ndoye (auteure, Sénégal).

    Ce jury désignera le lauréat du 3e Prix Orange du Livre en Afrique. Le prix sera remis fin juin à Tunis.

    Le lauréat recevra une dotation de 10 000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son ouvrage. Les éditeurs des livres finalistes bénéficieront quant à eux de rencontres professionnelles élaborées en fonction de leurs besoins exprimés.

    Le Prix Orange du Livre en Afrique s’inscrit dans le cadre des engagements de la Fondation Orange en Afrique visant à accompagner les pays dans leur développement, notamment sur le plan culturel.

    Toute l’actualité du Prix Orange du Livre en Afrique est sur le site lecteurs.com

    Facebook orange.lecteurs

    Twitter OrangeLecteurs

    Instagram  Lecteurs_com

    A propos de la Fondation Orange Guinée

    La Fondation Orange Guinée s’engage pour un accès égal à l’éducation, la santé et la culture. Ses programmes entendent contribuer améliorer la santé maternelle et infantile, renforcer l’employabilité des jeunes, encourager l’autonomisation des femmes.

    Parce que le numérique est devenu incontournable, la Fondation Orange Guinée en fait un facteur d’égalités de chances pour offrir un sourire aux élèves des plus de 70 établissements inscrits dans son programme des écoles numériques ; aux apprenantes de ces 5 maisons digitales, aux communautés des six Villages Orange ou encore, aux artistes et écrivains.

    En savoir plus : https://www.orange-guinee.com/fr/fondation.html

    A propos de la Fondation Orange

    La Fondation Orange s’engage pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes et des femmes en difficulté : les jeunes sans qualification ni emploi, les femmes en situation précaire, les personnes avec autisme. Depuis 30 ans, les actions de la Fondation leur donnent accès à l’éducation, à la santé, à la culture pour leur permettre de mieux s’intégrer dans la société. Nous contribuons également à la démocratisation de la culture auprès de tous les publics en favorisant l’accès à la musique vocale, aux livres, aux musées. La Fondation intervient aujourd’hui dans tous ces domaines, pour que le numérique devenu essentiel, soit un facteur d’égalité des chances. Ainsi, avec le soutien de ses salariés engagés, la Fondation Orange permet chaque année, dans 30 pays, à près de 2 millions de personnes de prendre un nouveau départ.

    « Fondation Orange, la fondation du numérique solidaire »

    En savoir plus : fondationorange.com

    A propos de l’Institut français

    L’Institut français est l’établissement public chargé de l’action culturelle extérieure de la France. Sous la double tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Culture, il contribue activement à la diplomatie d’influence de la France. La diffusion du livre français dans le monde est un enjeu à la fois culturel, intellectuel et économique. Le pôle Livre et Médiathèques poursuit dans la durée, en collaboration avec le réseau culturel français à l’étranger, les objectifs suivants :

    • Favoriser les échanges professionnels internationaux, en initiant et soutenant des rencontres thématiques entre éditeurs français et étrangers ou entre professionnels du livre et de l’audiovisuel, pour susciter l’adaptation d’œuvres littéraires françaises à l’écran.
    • Soutenir la cession de droits et la traduction avec des programmes d’aide à la publication aux éditeurs étrangers qui développent un catalogue de titres traduits du français ou la Fabrique des traducteurs qui contribue à renouveler les générations de traducteurs du français dans le monde.
    • Accroître la visibilité des auteurs de langue française en favorisant leur mobilité internationale et leur rencontre avec leurs publics étrangers, à travers des programmes de résidences, des opérations de promotion ou l’invitation au sein de manifestations littéraires à fort impact.

    En savoir plus : www.institutfrancais.com

    Contacts presse :

    [email protected]

    Les finalistes de la 3e édition

    du Prix Orange du Livre en Afrique

    Ahmed GASMIA est journaliste de profession. Il vit et travaille à Alger. Auteur de romans d’aventures, il est aussi passionné de cinéma d’action. Une passion qui transparait dans ses textes à travers un style d’écriture visuel. Les peuples du ciel raconte l’histoire d’une planète, au 24e siècle, où deux communautés refont le parcours de l’humanité depuis l’âge de pierre jusqu’au Moyen-âge. Ils sont discrètement suivis par des scientifiques de différentes nationalités depuis une station spatiale en orbite…

    Banquier à la retraite, Ibrahima HANE, Sénégalais, se consacre désormais essentiellement à l’écriture. Son premier livre, Errance, publié en 2016, a été remarqué au Sénégal et en Afrique. Dans L’écume du temps, il raconte l’histoire de Demba Dia, banquier puissant, craint et respecté. Du jour au lendemain, à la suite d’une cabale politicienne, il est éjecté de la banque. Il se retrouve seul devant sa famille qu’il avait presque sacrifiée sur l’autel de ses ambitions. La solitude, l’amertume, la maladie s’invitent alors.

    Universitaire et femme de lettres burkinabè, Monique ILBOUDO est engagée dans la promotion de la citoyenneté des femmes dans son pays. Eloignée un temps de l’écriture, elle renoue avec sa passion et publie Si loin de ma vie en 2018. À travers le récit poignant et sans concession de Tilaine, Carrefour des Veuves apparaît comme le triangle de la mort de cette région du Sahel où s’entremêlent confusément les conflits communautaires, le fléau djihadiste et l’impuissance des dirigeants de la région et du monde.

    Davina ITTOO est née et vit à l’île Maurice. Après un doctorat de Lettres à la Sorbonne, elle est chargée de cours à l’Open University of Mauritius. La Proscrite et autres nouvelles, remporte en 2015 le prix Jean Fanchette présidé par J.M.G. Le Clézio. Dans Misère, elle raconte l’île Maurice, hantée par les spectres de la colonisation et de l’indépendance, où le destin des habitants aux cœurs affamés de liberté se noue autour d’un être mystérieux… Misère a obtenu le Prix Indianocéanie 2019.

     Sami MOKKADEM est né en 1982. Expert-comptable, il fuit le monde des chiffres pour l’écriture et publie ses premières nouvelles sur les réseaux sociaux. Le secret des Barcides raconte l’incroyable héritage antique qu’Hannibal Barca a légué à l’humanité. C’est un thriller historique palpitant, qui vient conclure la trilogie de Carthage, dont le premier tome, Dix-neuf, avait obtenu en Tunisie le Prix Comar, section découverte.

    Loubna SERRAJ est éditrice et chroniqueuse radio au Maroc où elle tient un blog dans lequel elle livre ses « élucubrations » sur des sujets d’actualité avec un regard volontairement décalé. Dans son premier roman, Pourvu qu’il soit de bonne humeur elle interroge : comment être libre quand l’idée même de liberté n’est pas envisageable ? Deux femmes. Deux époques. Une intensité. Celle que provoque la liberté. Publié au Maroc en février 2020 aux éditions La croisée des chemins, Pourvu qu’il soit de bonne humeur est publié en France en mars 2020 aux éditions Au diable vauvert.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE