Les travaux du congrès du SLECG aile Sy Savané démarrent à Conakry

mai 16, 2018 12:42
0

Les travaux du sixième congrès national du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée), version Souleymane Sy Savané, ont démarré ce mercredi 16 mai à l’ENAM (Ecole Nationale des Arts et Métiers) à Coléah, dans la commune de Matam.

Dans son discours, le secrétaire général sortant, Souleymane Sy Savané a martelé que le SLECG n’est pas un jeu d’enfant où n’importe qui et n’importe comment peut s’approprier la paternité de l’organisation sans tenir compte des textes juridiques qui régissent son fonctionnement.

Selon lui, son camp est légalement le SLECG et que personne d’autre ne peut donner les preuves d’avoir à sa guise des commandes qui font de l’intéressé le justicier autoproclamé incontournable.

Le SLECG étant un syndicat livre et indépendant, Sy Savané souhaite l’efficacité afin que son organisation puisse s’affilier aux plus grandes organisations internationales en poursuivant les mêmes objectifs dans le sens, dit-il, de trouver les meilleurs intérêts pour les adhérents (…).

Revenant sur la journée du congrès, Souleymane Sy Savané a rappelé que  ce jour est mémorable dans la vie du SLECG qui organise son sixième congrès national. « Notre jeune fédération est née en juillet 1993 lors d’une assemblée constitutive. Je salue de passage une grande figure du monde de travail, le fondateur numéro du SLECG, qui est devenu une véritable icône et dont le cinquième congrès tenu à Mamou, l’a magnifié en le issant le président d’honneur à vie du SLECG. Il s’agit de Louis M’Bemba Soumah », a-t-il fait savoir.

Pour clore, M. Sy Savané a indiqué que leur force réside dans le fait qu’ils sont affiliés depuis longtemps à l’IE (International de l’Education), tout comme leur consœur de la FSPE (Fédération Syndicale des Professionnels de l’Education) avec laquelle ils ont créé l’inter syndical FSPE-SLECG qui, a-t-il rappelé, a engagé et gagné beaucoup de combats au profit des travailleurs de l’Education (…).

Au moment où nous quittions les lieux, les organisateurs parlaient de 45 congressistes présents sur les 52 inscrits, soit 87%.