Les troublantes révélations de Mamadou Mansaré sur le prix du carburant

0
839

Le Secrétaire général adjoint de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée tient au budget de l’Etat. Sans l’élargir sur l’ensemble des départements ministériels qui composent le gouvernement encore plus sur les différentes dépenses de ceux-ci, Mamadou Mansaré a pris un échantillon de deux ministères dont il n’a parlé que de la quantité du carburant consommé par jour. A savoir : la Primature et le ministère du Budget.

« Pourquoi nous tenons à ce budget de l’Etat ? Quand tu prends le problème de carburant, la Primature même qui s’impose, a 857 litres jour. Le ministère du Budget a plus de 1500 litres jour. Et dans nos recherches, nous avons trouvé que le carburant qui nous vient provient du Barcelone. Rendu Conakry, c’est environ 3795 FG le litre. L’essence, je n’ai pas dit gasoil. Parce que le gasoil coûte moins cher que l’essence. Si tu prends la tonne métrique, le gasoil rendu Conakry, c’est 280. Et l’essence, c’est 357. Donc, si nous avons l’essence à 3700 et quelques, arrondissons alors à 4000 FG, nous avons vu que les taxes, toutes taxes confondues (droits d’entrée, droits de stockage, droits de ceci, droits de cela), les différentes taxes de l’Etat vont jusqu’à 3750 », a révélé le syndicaliste Mansaré.

« Maintenant, poursuit-il, vous ajoutez à cela le prix des fournisseurs et des détaillants, ça nous emmène à 8000 FG. C’est ça, la réalité. Donc, si on baissait rien que les taxes-là, plus tout ce que nous avons dit, on pourrait gagner au niveau du budget ».

Pour le syndicaliste, si l’Etat voudrait vraiment écouter le peuple, il devrait alléger les taxes. « Parce que trop de taxes tue l’économie. Ce sont les emplois qui sont menacés, ce dont on parle aujourd’hui », a-t-il conclu.