Lesotho : les équipes d’aide médicale chinoise apportent la santé à de plus en plus de gens

septembre 8, 2018 12:58
0

Wan Yu, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaitre de guineenews.org

Le Lesotho est l’un des pays les moins développés du monde. En raison de la répartition inégale des ressources médicales et sanitaires et des transports peu commodes dans les zones montagneuses isolées, les montagnards marchent souvent pendant des heures pour consulter un médecin. Tenant compte de cette situation, l’équipe d’assistance médicale chinoise s’est déplacée de l’hôpital de la capitale plus développée, Maseru, où elle était stationnée, vers l’hôpital de Motbang, dans le district de Leribe, dans le nord du pays.

L’hôpital de Motbang est le plus grand hôpital public du nord du Lesotho, mais il compte seulement 9 médecins généralistes, et le niveau médical n’y est pas élevé ; c’est pourquoi le 12e groupe de l’équipe d’assistance médicale chinoise stationné à l’hôpital y est devenu la principale force. Les médecins de l’équipe médicale se sont également rendus dans des hôpitaux situés dans d’autres régions reculées du Lesotho en effectuant des patrouilles médicales depuis l’hôpital de Motbang. En moins d’un an, sept spécialistes de Wuhan ont acquis une réputation parmi la population locale pour leurs compétences médicales exceptionnelles et leur noble éthique médicale, et ont grandement contribué à améliorer la santé du Lesotho.

L’équipe médicale a permis aux habitants du Lesotho de découvrir les merveilles de la médecine chinoise. Selon Xu Xunhua, le chef de l’équipe médicale, une fois arrivés dans la zone de montagne, il n’y avait que 12 patients le premier jour. Le dernier jour, 108 patients sont venus à l’hôpital et souhaitaient recevoir un traitement d’acupuncture. L’équipe médicale a dû mettre les bouchées doubles. L’effet miraculeux de l’acupuncture sur le traitement de la douleur a valu au docteur Zhao Xin le surnom d’« Antidouleur ». Hatsowi souffrait d’une faiblesse des membres inférieurs en raison de problèmes lombaires. Après deux semaines de traitement d’acupuncture, les symptômes d’engourdissement dans les deux jambes, qui duraient depuis quatre ans, se sont grandement atténués. Elle a dit : « Je suis très reconnaissante envers Jensen (Zhao Xin) ! ». En entendant cette déclaration, plusieurs autres patients qui étaient à côté ont également levé leurs pouces en signe d’approbation.

Le médecin local de la clinique médicale, Sike, sert également de traducteur en langue sesotho à l’équipe médicale. Il a dit que parce que beaucoup d’habitants de la région ne parlent qu’un anglais médiocre, quand ils posent des questions sur leur maladie, il doit assurer la traduction pour les deux parties. Il a déclaré aux journalistes que le service de médecine interne reçoit en moyenne trente ou quarante patients par jour, mais « même s’il doit attendre plus longtemps, le patient veut toujours que ce soit un médecin chinois qui l’examine ». Ils pensent que les médecins chinois sont très dévoués, qu’ils font partie de cet hôpital et sont désormais des gens du Lesotho. « Les médecins chinois ont apporté une aide considérable à nos hôpitaux. Ils ont énormément amélioré le niveau médical des hôpitaux et les conditions médicales des gens du voisinage », a déclaré Hara, directeur du département de la santé du district de Leribe et président. de l’hôpital de Motbang. Beaucoup de gens d’autres régions sont venus chez nous pour se faire examiner par des médecins chinois. Je suis très reconnaissant envers l’équipe médicale chinoise pour son dévouement désintéressé ! », a-t-il dit.

Le Premier ministre du Lesotho, M. Taban, a visité l’hôpital de Motbang et a parlé en termes très élogieux de la contribution importante apportée par l’équipe médicale chinoise à la population du Lesotho. Il a dit que la santé est le cadeau le plus précieux, et que le gouvernement chinois et les équipes médicales chinoises apportent ce précieux cadeau à un nombre croissant de personnes au Lesotho.