Liberté provisoire pour des membres du FNDC à Kankan : les dessous d’une libération

0
740

Après six mois de détention préventive à Kankan, 35 des 42 détenus du FNDC qui ont été inculpés suite aux violences enregistrées à N’Zérékoré avant, pendant et après les élections législatives et référendaire du 22 mars, ont été remis ce lundi 28 septembre en liberté provisoire.

L’ex-maire de la commune urbaine de N’Zérékoré, Cécé Loua ainsi que 34 autres codétenus, accusés tous pour ‘’association de malfaiteurs, participation délicieuse à un attroupement, détention et port illicite d’armes légères’’, ont été accueillis en larmes par leurs parents, amis et proches qui ont effectué le déplacement de N’Zérékoré.

Selon El Hadj Hamadou Togba, président de la coordination de la Guinée Forestière, cette vague de libération provisoire, fait suite à une démarche commune des sages de toutes les grandes communautés du pays, auprès des autorités et vise à fortifier un climat de paix à N’Zérékoré, en prélude aux futures élections.

« Nous sommes allés rencontrer plusieurs autorités à Conakry, entres autres, le Haut représentant du chef de l’Etat, le Premier ministre. En marge de toutes nos entrevus, nous avons clamé que ces personnes soient libérées afin de contribuer à garantir la paix en prélude aux élections présidentielles… Dieu merci, nous avons été entendus », a-t-il indiqué.

Mais si cette mesure vise à alléger la procédure judiciaire engagée contre ces ex détenus, le procureur général de Kankan, Yaya Kaïraba Kaba précise pour sa part que : « cette remise en liberté provisoire ne signifie pas l’abandon des poursuites. Ces personnes restent sous contrôle judicaires. Donc elles sont à la disposition de leur avocat sous la garantie morale des sages. Cela ne doit en aucun cas être un élément pour causer de nouveaux troubles à N’Zérékoré. Ce retour doit contribuer à apaiser et non à envenimer ou à enflammer. La procédure suit son cours. Elle n’est pas terminée. Donc la suite dépendra de vos comportements lorsque vous regagnerez N’Zérékoré. »

Lire également :  Kankan : libération de 35 des 42 militants du FNDC