Ligue des Champion de la CAF: le Consultant Thierno Saïdou Diakité réagit à l’élimination du Horoya

0
419

«L’élimination du Horoya ne me surprend guère»

 « L’élimination du Horoya au stade du 28 septembre ne me surprendre guère, parce qu’il y a quelques jours, j’avais affirmé et assumé au micro de certains de vos confrères que Da Rosa n’avait pas la compétence pour mener le Horoya en phase de groupe de la Ligue des Champions ».

C’est en substance, les propos tenus par le consultant sportif Thierno Saïdou Diakité peu après l’élimination du club de la banlieue de Conakry ce dimanche 29 septembre 2019. Notre interlocuteur joint au téléphone a dit avoir prédit qu’avec les deux buts à remonter concédés au match aller, il va être difficile aux Rouge et blanc de Matam d’inscrire trois buts sans en encaisser.

« Il a fallu des exploits individuels dans le dernier quart d’heure pour revenir à la hauteur des Algériens qui ont géré le match à leur guise. Durant les 80 minutes, je n’ai pas reconnu le Horoya conquérant. Ils qui étaient très lents dans l’élaboration du jeu. Au lieu de redoubler de vitesse et de faire un pressing très haut sur l’équipe adverse, ils se sont laissés entraîner dans le jeu des Algériens qui étaient venus visiblement pour gérer l’avance des deux buts. Et heureusement pour ceux-ci, dans la phase des tirs au but, ils ont éliminé malheureusement notre club champion qui va être reversé dans la phase de recadrage de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe », explique le banquier triplé de journaliste et consultant sportif.

Sans vouloir jeter l’anathème sur l’actuel sélectionneur du Horoya AC de Conakry, M. Diakité indique que Da Rosa, sur le plan local, n’a plus rien à prouver. « Il faut maintenant qu’il marque son territoire au plan continental. Et fort heureusement, Victor Zvunka qui est resté trois saisons ici, avait réussi à bâtir une équipe vraiment compétitive, avec un fond de jeu qui n’avait plus rien à envier aux autres clubs d’Afrique. A sa suite, Patrice Neveu est venu. Et lui, il avait essayé d’assurer une continuité. Mais au départ de ce dernier, il y a eu un certain recul dans le niveau de jeu de l’équipe. C’est vrai, en préliminaire, le Horoya a passé le cap, mais devant un club beaucoup plus huppé, il n’a pas pu tenir la concurrence », a conclu Thierno Saïdou Diakité.