Litige autour de la mairie de Matoto : les avocats de l’UFDG saisissent la Cour suprême

janvier 16, 2019 3:00

Après le recours gracieux de leur client Kalémodou Yansané, les avocats de l’UFDG attaquent à leur tour la décision du ministre de l’Administration du Territoire demandant la reprise de l’élection du maire de la Matoto. Ce mardi, le collectif d’avocats a saisi ce mardi la chambre administrative de la Cour Suprême. Pour les avocats, la décision du ministre Bouréma Condé exprime un excès de pouvoir.

Dans son recours en annulation pour ‘’excès de pouvoir’’, le collectif indique que c’est Mamadouba Toss Camara, l’adversaire politique de Kalémodou Yansané, qui était censé porter le contentieux électoral devant le juge compétent. Il ne revenait pas au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de prendre une décision pour la reprise de l’élection.

Par ce recours, les avocats de l’UFDG espèrent une annulation pure et simple de la décision verbale du général Bouréma Condé. En tout cas, tous les regards sont désormais tournés vers elle (la Cour).

Déjà, dans son recours gracieux adressé au ministre la semaine dernière, Kalémodou Yansané, qui se déclare maire élu de la commune de Matoto, indique que la reprise d’une élection, quelle qu’elle soit, ne peut être ordonnée que par le juge électoral compétent ayant préalablement annulé ladite élection. Ensuite, il a aussi indiqué qu’en droit guinéen, « le juge électoral est la seule autorité compétente pour valider ou invalider un scrutin ou une élection, que celle-ci soit directe ou indirecte, nationale ou locale ».

A suivre !