Littérature : présentation du premier ouvrage d’Alpha Condé en tant que président

juillet 25, 2019 8:36

Après « La Guinée, l’Albanie d’Afrique » et « Un africain engagé », Alpha Condé vient d’écrire son premier ouvrage en tant que président de la République. L’œuvre littéraire qui s’intitule « Alpha Condé, une certaine idée de la Guinée est un livre d’entretiens avec le journaliste François Soudan, paru aux éditions Fabre.

Ledit ouvrage compte 127 pages composées d’une préface et des chapitres promenant le lecteur entre les années de brèche, les années ardentes, ainsi que celles d’espoir de l’ancien président de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France. Il a été présenté au public dans la soirée de ce jeudi 25 juillet 2019 à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. C’était en présence de nombreux invités de marque, dont les représentants des missions diplomatiques et consulaires établis en Guinée.

En connaisseur de « l’icône » Alpha Condé, un de ses proches collaborateurs devenu admirateur de l’homme, au fil des ans, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, au terme d’un survol entre les pages de l’ouvrage, a indiqué que l’œuvre résume le parcours et la pensée du chef de l’Etat.

« (…). En lisant ce livre et en gardant ses idées en tête, vous comprenez les prises de positions de l’homme. L’écrit est le processus de réflexion le plus intime et le plus fort pour lui. Il (Alpha Condé, ndlr) discute beaucoup. Il consulte beaucoup. Mais c’est par l’écrit qu’il fortifie les éléments de décision. C’est par l’écrit que généralement, il avance vers l’action. Chez lui, l’écrit permet à l’action de s’organiser, à la pensée aussi de se déployer et d’être à la portée de tous », a témoigné le ministre d’Etat, ministre Secrétaire général de la Présidence de la République.

A sa suite, le ministre d’Etat, ministre de l’Industrie et de PME, conseiller spécial du chef de l’Etat a fait noter que ce qui est remarquable dans ce livre d’entretiens, c’est que chacun des deux acteurs a parfaitement joué le jeu.

« François Soudan a posé des questions qu’on peut dire directes et sincères pour emmener le président à sortir de sa réserve. Ce qui n’est pas difficile quand on connaît le tempérament et la personnalité de l’homme. Et le président est apparu comme on le connait : direct, ouvert (…), avec des reproches qu’on lui connaît, peut-être qui ne sont plus compatibles avec la fonction du chef d’Etat. Mais il a dit dans le livre qu’il a un défaut : c’est la franchise qui lui joue parfois des tours », a rapporté Tibou Kamara.

Ayant parcouru les lignes de l’ouvrage, Damantang Albert Camara a indiqué avoir envie que d’autres personnes le lisent également. « Parce que moi qui croyais connaître le président Alpha Condé, je me suis rendu compte qu’il y a énormément de choses que je ne savais pas autour de lui. Et je pense que beaucoup de ceux qui pensent le connaître sont loin de savoir à quel point sa vie a été riche et qu’elle l’est encore », a commenté le ministre conseiller à la Présidence de la République. D’où son invite au public à se procurer l’ouvrage disponible dans les rayons de l’Harmattan Guinée.

Même son de cloche chez le président de l’Association des écrivains de Guinée, Facély 2 Mara, qui a demandé à chacun et à tous, à l’image de l’auteur du jour, de faire un bond vers l’écriture.

Le livre est préfacé par le professeur de Droit Albert Bourgy qui mentionne ce qui suit : « Sous la direction du président Alpha Condé, le régime démocratique s’est renforcé, avec un parlement pluraliste. Les libertés publiques se sont élargies, avec la mise en place de toutes les institutions prévues par la Loi fondamentale. Aujourd’hui, la Guinée peut se targuer d’avoir une presse libre, plus libre qu’avant. Désormais, l’Armée républicaine est revenue à sa mission régalienne de défense du territoire », écrit le préfacier.