Littérature : un nouvel ouvrage sur les violences faites aux femmes dans les kiosques

0
472

Maimouna Marlee Camara est la toute nouvelle auteure qui vient de faire son entrée dans l’univers des écrivains, notamment à travers la publication de son ouvrage intitulé « Tant que le soleil brillera », présenté au public dans la soirée de ce mercredi 17 juillet 2019, à Conakry. La rencontre a mobilisé d’éminentes personnalités, dont le Premier ministre, chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana.

C’est une œuvre littéraire qui parle des violences faites aux femmes, dont l’excision, cette pratique qui, malheureusement, existe encore en Guinée. L’idée donc de ce livre est justement de dresser un autre regard de la situation. Et à travers cette histoire-fiction, la jeune écrivaine estime que les lecteurs seront amenés à la réflexion, à la remise en question sur cette pratique pour enfin se dire de recommencer aux mauvaises traditions et de développer les bonnes.

« L’idée est de garder l’espoir que malgré le drame dans lequel beaucoup de familles sont encore plongées on peut toujours tendre vers un nouvel espoir. Par ce premier jet, je veux également faire une ouverture sur un lendemain meilleur », confie Maimouna Marlee Camara, auteure de cette œuvre littéraire de 236 pages, éditée par la maison Jets d’encre.

« A la maison du bonheur, entre crises de larmes et fous rires, Sara et Emma, deux mères de substitution, tentent de redonner des couleurs aux vies brisées de leurs jeunes pensionnaires    . Un jour, Nina, 15 ans, fait irruption dans leur univers douillet. Enceinte et traumatisée, l’adolescente ne révèle rien de son passé. Mais lorsque, quelques mois plus tard, elle est enlevée par un mystérieux individu, Emma et Sara font appel à tout leur entourage et remontent les indices dans l’espoir de la sauver. Cela suffira-t-il dans un pays où les lois sont insuffisantes et les traditions cruelles si solidement ancrées? », lit-on sur la quatrième de couverture de son ouvrage.

Titulaire d’un double Master en Droit des relations internationales et en Information et communication, Marlee a été journaliste en presse écrite pendant 11 ans à l’île de la Réunion. Aujourd’hui reconvertie dans l’humanitaire, elle s’investit pleinement dans la scolarisation des jeunes orphelins d’Ebola en Guinée. Et depuis quelques tempes, elle s’occupe de la communication digitale de la Primature.

D’une plus aussi directe et poignante que les vérités qu’elle dénonce, Maimouna Marlee Camara qui ambitionne d’écrire jusqu’à la fin de ses jours, dans ce livre, narre l’histoire de femmes fortes et intelligentes qui se battent pour leurs droits dans une Guinée en pleine effervescence, déchirée entre les traditions et modernité.