Loi de finances initiales 2020 : vers l’accroissement des crédits de la CENI à hauteur de 14%

0
206

Dans le projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2020 présenté par le ministre du Budget, ce mardi 18 novembre, le gouvernement entend mettre un accent particulier sur le renforcement de l’Etat de droit et la consolidation de la démocratie en Guinée. 

« En prélude aux prochaines échéances électorales, un accent particulier est mis sur le renforcement de l’état de droit et la consolidation de la démocratie à travers : l’accroissement des crédits budgétaires de la CENI à hauteur de 14% par rapport à 2019 ; le relèvement du niveau des allocation des ministères de la Défense (+16,7%), de la Sécurité (+23%) et de l’Administration du territoire y compris le financement des travaux de réalisation d’infrastructures de la fête de l’Indépendance à Kindia (+82,7%) ; la stabilisation des crédits budgétaires, hors loyer, des institutions républicaines (Assemblée nationale, Cour Suprême, Cour des Comptes et Médiateur de la République) à leurs niveaux de la loi de finances rectificative 2018 », a déclaré le ministre du Budget.

Il appartient désormais aux parlementaires d’examiner le projet de loi de finances exercice 2020 pour son adoption qui doit avoir lieu avant le 31 décembre 2019, conformément à la loi.