Loi de finances rectificative 2020 : Les députés adoptent un budget principalement dépensier  

0

Après avoir adopté le volet recettes de la loi de finances rectificative 2020 (21 mille 364 milliards 139 millions 024 mille 825 GNF), les députés ont voté le volet dépenses de ladite loi ce 24 novembre 2020 (26 mille 829 milliards 327 millions 087mille 830 GNF), soit un déficit de 5 mille 465 milliards 188 millions 063 mille 405 GNF.

Selon le rapporteur général du parlement, Aboubacar Adama Sylla, les recettes fiscales se chiffrent 17 075 milliards 971 millions 276 mille 798 GNF alors que les dons, legs et fonds de concours sont de 2 mille 976 milliards 481 millions 287 mille GNF.

Si le gouvernement refuse le financement des élections par l’étranger à cause de sa souveraineté, il bénéficie tout de même des appuis budgétaires de l’ordre de 1 807 milliards 569 millions 117 mille GNF.

Quant aux dons liés aux projets et programmes, ils sont chiffrés à 1 168 milliards 912 millions 170 mille GNF.

La loi de finances rectificative 2020 est beaucoup plus consacrée aux dépenses qu’aux investissements. Car 18 mille 985 milliards 868 millions 716 mille 435 GNF sont affectés au volet « Dépenses courantes » contre seulement 7 mille 105 milliards 953 millions 892 mille 777 GNF pour le volet « Dépenses d’investissements ». 

Pour combler le déficit, les députés ont autorisé le ministère de l’Economie et des Finances à contracter des emprunts pour 6 mille 919 milliards 582 millions 149 mille 675 GNF ; recouvrer des créances sur les entreprises et autres redevables pour 224 milliards 605 millions 913 mille 444 GNF; procéder au remboursement du capital des emprunts pour 1 679 milliards GNF, dont 913 milliards en emprunts intérieurs et 766 milliards en emprunts extérieurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.