L’OIM lance la formation de 60 leaders communautaires et 24 Officiers et sous-officiers des points de Gouela (Lola) et Baala (Yomou)

510

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « renforcement de la stabilité sociale, grâce à l’autonomisation des communautés frontalières en Guinée » financé par le gouvernement Japonais et mis en œuvre par l’OIM Guinée, OIM appui le gouvernement guinéen sur trois axes prioritaires notamment :

  • le renforcement des capacités techniques des agents de services  de sécurité en matière de gestion des frontières,
  • L’Equipement des 2 postes  frontières de Baala et Gouéla ;
  • Le renforcement de la collaboration intra et inter communautaire transfrontalière Guinée – Libéria et Guinée Côte d’Ivoire.

Pour réussir le premier axe de renforcement de capacités techniques jugé urgent lors de l’évaluation des besoins au points d’entrée,  l’OIM a lancé ce 17 février 2021 une formation de deux semaines sur les points d’entrée de Gouela et de Baala.

La salle polyvalente de la Soguipah Diécké a servi de cadre pour le lancement officiel de la formation des leaders communautaires et services d’application de la loi, des deux points d’entrée.

En effet, cette cérémonie de lancement présidé par le Directeur de cabinet du gouvernorat de N’Zerekore, M. Jean Smith Sandy, a connu la participation de Monsieur le Directeur Régional de la Police de N’Zérékoré, M. Le préfet de Yomou, M. le chef du sous bureau de OIM N’Zérékoré, M. le commandant du camp d’Infanterie de Diéké, les 30 leaders communautaires et les 12 officiers et sous-officiers bénéficiaires du PoE de Baala.

Revenant sur l’objet du projet  M. Ahmed Songa Konaté, le project Officer précise < l’objectif de cet atelier de formation consiste à renforcer les capacités techniques des communautés et les services d’application de la loi vivants aux points d’entrées de Baala et de Gouela afin de mieux gérer les questions de sécurité et de santé au niveau des deux points d’entrées ».

Cette formation se fera avec cinq ( 5)  modules  communautaires  à savoir :

  • La citoyenneté et responsabilité civique
  • L’Alerte précoce des évènements de santé et de sécurité inhabituels ;
  • Le Droit de l’Homme ;
  • La gestion Intégrée des frontières ;
  • La Gestion Pacifique des conflits.

Au nom des participants, le commandant Mamadou Diallo, chef de poste à l’extrême frontière de Baala, dit être très satisfait de cette initiative de l’OIM. Car elle vient une fois de plus renforcer nos capacités dans la gestion de la frontière de Baala.

En sa qualité de représentant de Monsieur le gouverneur de la région de N’Zérékoré, M. Jean Smith Sandy le directeur de cabinet, s’est exprimé en ces termes : <c’est le lieu pour moi de vous exhorter les bénéficiaires à plus de courage et de concentration pendant cette importante formation qui vient renforcer davantage vos capacités techniques au niveau des deux points d’entrées gage d’une sécurisation certaine en accord avec les normes internationales. L’Autorité régionale pour sa part vous rassure de son ferme engagement à vous accompagner dans l’atteinte des résultats de cet important  projet. Je voudrais saisir cette opportunité  pour remercier une fois de plus l’agence des Nations Unies chargée des Migrations OIM et son partenaire le gouvernement Japonais pour les efforts consentis dans le cadre de la mise en œuvre de ce  projet test. Je  finirai par plaider pour l’élargissement du projet aux 17 points d’entrée restants >.

A noter que durant une semaine, ces participants seront outillé en techniques de gestion et d’alerte précoce des frontières.

Facebook Comments