Lola: Claude Pivi et Edouard Nyankoye invitent la famille de l’enfant mort par balles à s’en remettre à Dieu

0
1686

Une délégation gouvernementale conduite par le ministre conseiller à la présidence  Edouard Nyankoye  Lamah, ancien ministre de la Santé, Claude Pivi alias   Coplan, ancien chef de la sécurité présidentielle, ainsi que le gouverneur de la région forestière, ont rendu visite  ce mardi à la famille d’ Etienne Ouendino, l’élève mort par balles lors des échauffourées qui ont opposé les forces de l’ordre et des élèves, lundi à Lola.

L’objet de cette visite était de  présenter  les condoléances  du gouvernement  et l’ensemble  de la population de Lola à  la famille, selon eux.

Prenant la parole à cette occasion, le gouverneur de la région forestière  el hadj  Mohamed Ismaël  Traoré à présenter les condoléances  à la famille  du défunt.

Selon le gouverneur, chacun doit se remettre en cause quand il y a un décès, car chacun est appelé à  mourir. Il affirme que  d’autres meurent dans l’eau, dans les puits, dans l’avion  et  dieu a donné  une destination à notre mort,  mais c’est lui qui retire l’âme.

De tradition, Lola est reconnu comme une zone très paisible, Lola est reconnue  comme une cité où il y a une paix durable.

 

« Si vous voyez  que les élèves sont dans la rue, il y a une cause et on cherchera  la cause. Les enquêtes se poursuivent.  On est en train de nous remonter ce qui s’est passé à l’école. Les enfants ne peuvent rester assis  de manière spontanée  et qu’ils sortent se mettre dans  la rue », a affirmé le gouverneur.

Il a promis à cette occasion que le corps de l’enfant est la morgue, et que les autorités gouvernementales  et régionales  prendront en charge toutes les cérémonies,  jusqu’à l’enterrement.

Quant  à Soua 7 Doré, le patriarche de Lola, il dira que le conseil qui est établi à Lola  comprend toutes les composantes de la  société qui vivent à Lola.

Si une famille ressent un remord  c’est toutes les familles de Lola   qui sont  consternées  par ce problème. Et que Lola   n’avait jamais connu un pareil  événement.

Le patriarche de Lola a  exhorté les élèves  à prôner la paix  avant de donner 2 millions 300 mille  francs comme la contribution des autorités  et les  sages. Puis  il a  présenté 5 millions comme les frais des funérailles  à la famille. Montant  donné par le président de la République.

Le colonel Claude Pivi a dit à son tour partager la peine  des parents et des élèves. « Je suis venu pour la paix ici,  pour qu’on règle  socialement  cette situation. Je vous promets que vos amis qui sont  détenus à la police seront libérés  dans cinq minutes », a-t-il lancé aux élèves.

Le ministre conseiller à la présidence  Edouard Nyankoye  Lamah  a lancé pour sa part un message de paix et de compassion  à l’endroit de la  famille. Les invitant à s’en remettre à Dieu.

Il faut  retenir que les élèves  étaient très remontés ce matin, mais  grâce  à la sensibilisation  de la communauté Kissi, tout est rentré dans l’ordre.

L’enterrement est  prévu ce mercredi, 19 février  à Lola et les trois détenus ont été libérés  cet après-midi.

Sous Alpha Condé, il ne faut pas s’attendre à ce que les familles des personnes tuées lors des manifestations obtiennent justice. Malheureusement cette impunité ne peut qu’en rajouter au décompte macabre.