Lola : des bouchers grèvent en guise de soutien aux éleveurs chassés de Foumbadou

0
376

Les bouchers de préfecture de Lola  ont entamé  une grève en accord avec les bouviers de la région, face à la menace de déguerpissement dont ces derniers font l’objet,  à cause de  la race des zébus devenue non grata dans cette partie sud-est de la Guinée.

Les bouchers et les bouviers comptent étendre leur mouvement à toute la région forestière, pour protester contre les menaces de déguerpissement qui pèsent sur les zébus. On sait déjà que des éleveurs ont été chassés récemment de la localité de Foumbouda.

Le préfet de Lola a ensuite promis de prendre des mesures contre les bouviers si jamais, le gouverneur de N’Zérékoré venait à décider de leur départ de la préfecture.

Souleymane Keita, président de la chambre  de commerce préfectorale déplore cette attitude des bouchers en cette veille de fête.

« Pour ce  qui concerne le problème de la viande en ces temps-ci, depuis hier,  j’ai  été informé  que les bouviers et les bouchers  ont fait un entretien et qu’ils doivent  grever.  Ce sont  eux qui donnent les bœufs aux bouchers pour qu’ils vendent à la population. Alors si on dit que la race zébu doit sortir  du pays et s’ils sortent,  ce n’est pas bon pour eux. Donc  ils   se donnent la main pour empêcher la sortie  des bœufs  de  la région, d’où cette grève », dit-il.

Les autochtones se plaignent de ces bœufs qui détruiraient leurs cultures, d’où l’origine de ce conflit entre les deux parties. Conflit qui dégénère parfois en affrontements sanglants.