Lola : la commune urbaine sinistrée par une grave inondation

0
386

La commune urbaine de Lola a été victime d’inondation suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville le samedi 12 octobre, tard dans la nuit. Bilan : plusieurs biens emportés. Depuis 10 ans, Lola n’a enregistré une telle pluviométrie. Cette forte pluie qui s’est abattue sur la ville a causé l’inondation dans des quartiers précaires où les caniveaux bouchés n’ont pas permis l’écoulement des eaux de ruissellement.

Une des victimes, Magbè Chérif, domiciliée au quartier Soualawakoly, mère de deux enfants dit avoir tout perdu : « on a perdu beaucoup d’objets, surtout mes documents ainsi que ceux de mon mari et mes enfants. Ils ont été emportés par les eaux, ma maison est tombée s’est effondrée », dira-t-elle avant de lancer un appel en l’endroit des autorités : « Je demande à l’Etat de changer le tuyau en un pont. Depuis 50 ans, c’est la première fois que nous voyons une telle inondation dans notre quartier…Je remercie la jeunesse du quartier pour leurs secours. Ils se sont impliqués corps et âme pour aider les victimes. Sans leur intervention on allait assister au pire »

Informé de la situation, le premier vice maire de la commune, Doro Traoré et le vice-président du conseil préfectoral de développement, Mory Fofana se sont rendus sur les lieux pour constater les faits et compatir à la douleur des sinistrés.

Profitant de cette visite, le vice maire Doro Traoré a appris aux victimes qu’il avait évoqué le cas du pont de Soualakoly, qui a causé l’inondation, dès sa prise de fonction, mais malheureusement les responsables de l’Anafic (agence nationale de financement des collectivités) ne se sont intéressés qu’à la clôture de l’école primaire Lola centre 1.

Il faut rappeler enfin que plusieurs familles ont passé la nuit à la belle étoile sous la pluie.