Lola: le préfet promet des enquêtes après la mort de deux personnes tuées par une grénade

0
175

Après  la mort d’une  deuxième personne dans l’explosion de la grenade survenue dans la famille d’un militaire à Lola, samedi 16 mai  dans le quartier Souawalakoly 2, le préfet  a convoqué  les autorités militaires pour évoquer ce drame, tout en promettant l’ouverture d’une enquête sur cette explosion.

Sékou Tourama Diabaté,  le préfet de Lola contacté par notre reporter, a déploré ce drame et rappelé les circonstances dans lesquelles le fait s’est produit.

« J’étais  en mission à N’Zérékoré,  j’ai reçu un coup de téléphone du colonel  du camp de Lola pour m’annoncer l’explosion d’une grenade  dans la famille d’un militaire. Un enfant d’un militaire retraité s’est servi  de cette explosive  pour venir dans la famille du militaire,  en jouant avec l’explosif. Quand il a senti la fumée qui se dégageait,  automatiquement,  le jeune a lancé la grenade sur la famille  du militaire qui priait sur la véranda », a indiqué le préfet.

Ajoutant que « dans cette explosion, il y a eu cinq blessés dont deux grièvement  la première victime qui était la femme du lieutenant dont l’entièrement a  eu lieu hier samedi et dans la  nuit du dimanche à lundi, son fils élève en classe de 11ème  année a rendu l’âme à l’hôpital régional de N’Zérékoré. Ce lundi  j’ai rencontré les forces de défense et de la sécurité  pour rappeler encore que ceux qui détiennent ces explosifs de les ramener au camp », a-t-il prêché.

Ce drame relance le débat sur l’insécurité au sein même de nos casernes militaires.