Lola : le propriétaire d’une clinique clandestine condamné à dix mois de prison avec sursis

0
292

En audience correctionnelle au tribunal de Première Instance de Lola le mardi dernier, Soualo kourouma, propriétaire d’une clinique non agréée a comparu   pour avoir administré une piqûre de Benzathine « homicide involontaire » sur la personne de elhadj Moussa Doukouré, qui en a succombé. L’accusé a été retenu coupable des faits, et a écopé d’un an d’emprisonnement assorti de sursis et une amende d’un million de francs guinéens, a-t-on.

ll faut rappeler que la piqûre de Benzathine avait été administrée  au secrétaire général  des Affaires religieuses de la préfecture, peu après le défunt aurait ressenti une douleur au niveau de la poitrine. Évacué d’urgence à l’hôpital préfectoral de Lola, après les premiers soins il a été transféré à N’Zérékoré et il est mort en cours de route entre Lola et Gama Koni-koni situé à 9 kilomètres de Lola.

Le juge de paix de Lola Ousmane Sylla a indiqué que c’est la justice qui s’est saisie du dossier. La famille du défunt, l’imam, le secrétaire général des affaires religieuses régionales   ont plaidé pour que le nommé Soualo Kourouma soit libéré qu’ils s’en remettent à la volonté de Dieu. C’est pourquoi il a bénéficié d’une situation atténuante.

Le juge Ousmane Sylla a requis contre le prévenu 10 mois d’emprisonnement assortis de sursis et au paiement d’un million d’amende la fermeture de sa clinique et d’interdiction d’exercer le métier de médecin, jusqu’à la régularisation de sa situation.