Lola : Les écoliers exploités pendant ces vacances !

août 1, 2018 11:01
0

Les garages mécaniques, les salons de coiffure, les ateliers de menuiserie et de couture, les marchés et les boutiques ont remplacé les salles de classe quand les friandises, les sachets d’eau minérale, les cacahuètes, les boites de conserve, les plateaux de fruits et les gadgets des appareils électroménagers prennent la place des sacs, des cahiers, des livres et des crayons. Ces nouvelles activités des élèves vacanciers sont encouragées par les parents qui y voient une opportunité.

 A Lola, les marchés hebdomadaires sont assiégés par les écoliers.
Ces mineurs passent toute la journée à vendre. Sous le soleil ardent et la pluie, ils sillonnent la ville à la recherche des clients. Tous ces efforts, aux dires des enfants, c’est pour aider les parents.

Selon monsieur Ibrahim Sidibé, parent d’élèves, soutient que pendant les vacances les enfants vendent. Ce qui n’est pas une bonne chose  pour eux.

«Mes enfants ont  commencé cette activité  ces vacances à cause de  la situation  intenable que nous vivons.  Sinon, j’inscrivais mes enfants pour les cours de vacances », a-t-il confié.

Cette autre jeune dame dit être frustrée du comportement des parents  et elle  accuse les autorités guinéennes qui ferment les yeux sur le travail des enfants.

Elle se dit encore gênée de voir des gamins de 4 à 15 ans transporter des bagages dans les brouettes. Les bagages souvent insupportables.

Plusieurs enfants interrogés disent avoir accepté de vendre pour avoir  les habits de fête et des petits besoins. Certains vendent sous pression.

Hausse du prix du carburant, le tarif des transports et le prix des marchandises augmentent et les citoyens réagissent.