Lola : un réseau d’escrocs démantelé par la Police !

0
521

L’escroquerie, l’arnaque, faux et usage de faux sont devenus des jeux favoris de certaines personnes dans les villes de la Guinée Forestière… Les populations de cette partie de la Guinée sont fréquemment victimes de ces maux. Il ne se passe une semaine sans qu’un citoyen ne soit grugé par des vendeurs d’illusion.

Le présent cas concerne Pierre Lazare et Moussa Condé, deux voyous qui se font passer pour des directeurs chargés du recrutement au sein d’une société implantée à Lola. Ces deux bandits étaient sur le point de soutirer une somme de six millions huit cent mille francs guinéens à mademoiselle Elisabeth Dounahara, une étudiante en quête d’emploi…

Tenez ! Cette jeune dame a été approchée à partir de Conakry par un certain Pierre Lazare pour un poste vacant dans une société basée à Lola. Mais la condition d’obtention de ce poste,  consiste à débourser une somme de six millions huit cent mille francs guinéens. Longtemps au chômage, Elisabeth Dounahara mord à l’hameçon.  Une bonne occasion à ne pas rater. Elle réunit ses dossiers et la somme de cinq millions de francs guinéens. Elle descend à N’Zérékoré. Une fois dans la capitale de la Guinée-Forestière, l’étudiante sans emploi prend soin d’informer son cousin qui connait bien la société en question. Elle lui explique en détail les raisons de sa présence. Le lendemain, elle se rend dans les locaux de la structure de recrutement des travailleurs de la société en compagnie de son cousin. Arrivés sur les lieux, ils constatent la présence de jeunes. Une fois dans le bureau du soi-disant Directeur chargé du recrutement, le cousin d’Elisabeth réalise que l’endroit est loin d’être un bureau de recrutement. Il lui fait signe et demande au patron des lieux qu’ils se retirent pour aller compléter l’argent.

 Une fois en dehors de la cour, le guide d’Elisabeth prend contact avec la direction de la société qu’il connait bien en tant que représentant de la maison d’assurance qui gère la boîte. A la question de savoir s’il y a un poste vacant au sein de la société pour lequel il y a eu un avis d’appel d’offres, on lui répond qu’il n’y a aucun poste vacant et il n’y a eu jamais d’appel d’offres à ce sujet… Toutefois, les responsables de la société demande à la jeune femme et à son cousin de les attendre à N’Zérékoré-ville. De rester sur place sans bouger. Ils formulent une plainte qu’ils déposent à la sûreté et se rendent sur les lieux en compagnie des agents des forces de sécurité. Objectif, mettre main sur ce réseau qui ternit l’image de la société.

Ainsi, il a été demandé à Elisabeth et à son cousin d’aller déposer l’argent dans les mains « des recruteurs ». C’est au moment de la remise de l’enveloppe que les policiers ont fait irruption dans le bureau pour arrêter Pierre Lazare  et Moussa Condé, deux escrocs qui ont longtemps plumé les chômeurs à N’Zérékoré. Quant au cerveau de la bande, il a pris la fuite.

Il faut rappeler que ce réseau a fait beaucoup de victimes en Guinée Forestière ces dix dernières années. Ces voyous, aux dires du commandant de peloton,  viennent d’escroquer treize millions de francs guinéens à un groupe de personnes en quête d’emploi.