Lola : un véhicule tue un motard et provoque de vive tension dans la localité de Moata

décembre 9, 2018 11:59

Les populations du district de Moata, dans la sous-préfecture de  Yalenzou, sur la nationale Lola-N’Zérékoré, ont bloqué tout le trafic routier au niveau de leur localité le dimanche dernier,  de 00 heure  à 11 heures.  Cette situation fait suite à  un accident  de la circulation qui a coûté la vie un habitant dudit district.

«Nous avons été informé qu’un homme a été tué par un véhicule sur la route de Lola  précisément à plus de 500 mètres du village de Moata et que le chauffeur reste pour le moment introuvable. Aussitôt, nous nous sommes rendus sur les lieux de l’accident. Nous y avons effectivement le corps projeté dans la brousse et sa moto écrasée auprès de lui.  Suite à ce drame, la population s’est levée en érigeant un barrage qui a bloqué la circulation routière aux  véhicules  qui venaient de Lola  pour N’Zérékoré. Il y avait parmi ces véhicules, ceux qui partaient  en Côte d’Ivoire. Quant au véhicule qui avait fait l’accident, on y voyait des traces de peintures un peu partout  sur le goudron. Sur place, nous avons informé les autorités sous-préfectorales de Yalenzou  ainsi que celles de N’Zérékoré. Mais, Yalenzou qui est notre  sous-préfecture de tutelle, n’a pas répondu et ce matin que la gendarmerie départementale de la sécurité routière de N’Zérékoré est venue. Nous  attendons leur enquête pour  traquer  l’auteur», nous confiés Niéba Maurice Pierre, un agronome à la retraite.

Quant au Commandant adjoint de compagnie  de la sécurité routière  de gendarmerie régionale de N’Zérékoré,  Alfred  Gbo Mamy, a déclaré ceci : « mon service a été  informé par le sous-préfet de Yalenzou le dimanche matin de cet accident de Moata. Immédiatement, j’ai délégué  mon agent de constat pour  venir  voir la situation. Quand il est  arrivé, il m’a  informé  que la route était barricadée et qu’il n’y avait aucune circulation. Aussitôt, le colonel Aly Sy Savané m’a dit d’informer le commandant régional de la gendarmerie. J’ai rendu compte  à mon supérieur. Celui-ci a demandé à l’escadron mobile numéro 10 de venir avec moi pour  faire le constat. Nous sommes venus et la population de Moata nous  a très bien  reçus. Après notre constat, la population a  libéré  la route.»

Aux chauffeurs, l’officier de gendarmerie les a lancés un appel à la prudence sur la  route pour  éviter d’endeuiller les familles.

 « A chaque fin d’année, il y a des accidents  en Guinée. C’est pourquoi les chauffeurs doivent  éviter  l’excès de vitesse. Le transport mixte et les taxis-motos  qui prennent  trois  à  quatre personnes,  doivent mettre fin à cette pratique qui cause des accidents mortels », a-t-il lancé.

Il est rappelé que la victime, Cé  Kolié,  âgé de 35 ans, père de deux enfants, était l’un des grands planteurs de la localité de Moata.

A en croire certains habitants de Moata, cet accident est le 15ème cas ayant endeuillé leur village depuis que la route nationale Lola-N’Zérékoré est bitumée depuis 1998.