Lola: Une forte tornade cause des ravages à Gueasso

0
559

Un vent violent  a  causé d’importants dégâts matériels dans la sous-préfecture de Guéasso, située à 63  kilomètres de la commune urbaine de Lola, mercredi dernier. Plusieurs habitations  dont le nombre est estimé  à 67 bâtiments publics et privés ont été détruites lors de cette tornade, a appris Guinéenews à travers son correspondant local.

De nombreux habitants de la commune rurale de Guéasso passeraient en ce moment la nuit à la belle étoile depuis  cette calamité.

Selon nos informations, c’est juste avant le début d’une forte pluie qu’un vent violent a soufflé sur les lieux, faisant d’énormes dégâts matériels.

La maison des jeunes, la résidence du sous-préfet, l’école primaire centre 1 et la Gendarmerie n’ont pas été épargnées par cette tornade. Les districts de Gonota et de Morissimandou ont été elles aussi touchées lors de ces intempéries.

Joint par notre reporter, le maire de la commune rurale Ibrahima Diawaty Doré, a fait état de 67 bâtiments détruits, comme bilan.

« C’est une pluie avec un grand vent qui a fait d’énormes dégâts à Guéasso. C’était aux environs de 18 heures. Le vent a soufflé pendant 25  minutes environ. Un vent très violent. Pour le moment, on a pu recenser 60 bâtiments détruits. Ce jeudi, nous sommes allés à Gonota où il y a eu 5 bâtiments décoiffés », a-t-il indiqué.

Le nombre de ces maisons détruites devait être envoyé ce vendredi au préfet et à la Croix rouge. C’est vraiment malheureux. Trois salles de classe de l’école primaire du centre 1 ont été touchées, la gendarmerie également, tout comme une partie de la maison des jeunes. Le maire a lancé pour l’occasion  un SOS, demandant de  l’aide pour les  sinistrés.

Mawa Diakité, une citoyenne de Guéasso, dit ne pas être en mesure d’évaluer ses pertes, ‘’nous avons perdu beaucoup de choses. On n’a pas besoin de citer les objets qu’on a perdus. Si une maison est déjà à terre, cela veut dire que tout ce qui était à l’intérieur de la maison est foutu. Il y a plusieurs citoyens de Guéasso qui n’ont pas de toit, ils n’ont plus où dormir aujourd’hui. Beaucoup passent la nuit à la belle étoile. Nous demandons aux ONG et au gouvernement de nous venir en aide », a-t-elle prêché.

Les autorités de la sous-préfecture de Gueasso lancent un appel aux personnes de bonne volonté, afin de venir en aide à la population de Gueasso et à deux de ses districts victimes de cette tornade.