L’opposition annonce le boycott de la rentrée parlementaire et une nouvelle série de manifs

mars 30, 2018 4:09
0

L’opposition dite républicaine s’est réunie ce vendredi encore en séance plénière au QG de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée pour faire le bilan des manifestations passées et projeter des manifestations pour la semaine prochaine.

Il a été également décidé au cours de la dite réunion que les députés membres de l’opposition républicaine boycotteront la cérémonie d’ouverture de la session des lois prévue le jeudi 5 avril prochain au palais du peuple, où siège l’institution, a annoncé le porte parole Alhousseyni Makanera Kaké au sortir de la rencontre. Ce, explique M. Kaké pour protester non seulement contre « le vol de leurs voix lors des communales » mais aussi « contre  l’impunité, la tuerie, le massacre des militants de l’opposition sans jugement et la mauvaise gouvernance », dénonce l’ancien ministre d’Alpha Condé.

S’agissant des manifestations, le porte-parole a annoncé que les manifestations démarreront le mardi 03 avril dans les communes de Matoto et Dixinn.

A Matoto, les manifestants partiront du Rond-point de Matoto pour la mairie, en passant par le  carrefour Tannerie. A Dixinn, les opposants iront de l’Héliport non loin du rond-point Belle Vue pour la mairie de Dixinn en passant par la Terrasse du stade du 28 septembre. Les deux manifestations se dérouleront dans les deux communes simultanément, a précisé le porte parole.

Pour la journée du mercredi, deux autres communes sont concernées : Ratoma et Matam. Dans la première commune, les marcheurs suivront l’itinéraire carrefour Centre Emetteur de Kipé-Ratoma centre-Mairie. A Matam, les manifestants partiront du Marché Bonfi pour la mairie, en passant par  le carrefour Constantin. La dernière marche programmée se déroulera le lundi 09 avril à Kaloum. Les opposants partiront du siège du parti UDG de Mamadou Sylla pour la mairie, en passant par le quartier Almamya.

S’il n’ya pas eu de retour après cette série de manifestations, précise Makanera, l’opposition se réunira prochainement pour une énième fois pour encore fixer un autre calendrier des marches.

A préciser que cette réunion s’est tenue à l’absence du chef de file de l’opposition qui serait en déplacement pour des affaires sociales.