L’UFR alerte : « C’est une autocratie qui veut s’installer dans notre pays »

mai 11, 2019 9:03

Un pan de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces républicaines a été dédié aux violences et autres exactions suivies d’arrestations et de condamnations exercées, à travers le pays, sur les membres du Front national pour la défense de la Constitution (Fndc), ce samedi 11 mai 2019.

Et justement à propos, Ibrahima Bangoura qui présidait la séance a dressé sa lecture de la situation. « C’est une autocratie qui veut s’installer dans notre pays. C’est pourquoi nous luttons contre le troisième mandat », a-t-il placé à l’entame de son speech.

« Vous voyez qu’il y a deux poids, deux mesures : ceux qui font la promotion du troisième mandat sont applaudis, sont même adulés par les forces de l’ordre, alors que ceux qui sont là, qui ne lancent pas de cailloux, qui n’injurient pas, qui n’ont qu’une seule arme: leur slogan comme quoi ils veulent d’un troisième mandat, qui expriment leurs opinions, sont arrêtés », a poursuivi, perplexe, le député qui s’est demandé comment cela puisse être possible dans un pays qui se dit Etat de droit.