L’UNICEF & le Japon, ensemble pour réduire l’impact de la COVID-19 sur la santé des enfants en Guinée

0

L’UNICEF et le Japon ont signé une convention de financement d’un montant de 1 469 772 USD, pour minimiser l’impact négatif de la COVID-19, la rougeole et la poliomyélite sur la santé des enfants en Guinée

Saa Momory Koundouno
Ce projet dénommé : « Stopper la double épidémie de poliomyélite et de rougeole dans les zones les plus affectées par la COVID-19 en Guinée », soumis par l’UNICEF cible deux communes de la ville de Conakry (Ratoma et Matoto) et trois préfectures de la région administrative  de Kankan (Kankan, Siguiri et Mandiana). Il a pour objectif de soutenir le gouvernement guinéen dans ses efforts de réduction de la morbidité et de la mortalité liées aux épidémies de poliomyélite et de rougeole chez les enfants de moins de 5 ans dans le cadre de la prévention et de la réponse à la pandémie de la COVID-19.
Lors de la cérémonie de lancement, Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF en Guinée dira que « La mise en œuvre du projet dans le cadre du budget supplémentaire du Japon pour la prochaine année fiscale : mars 2021-fevrier 2022, permettra d’ici mars 2022, d’améliorer la qualité des services y compris le maintien de la continuité des services de vaccination avec une diversification des stratégies selon qu’il s’agisse du milieu urbain ou rural dans les zones touchées à la fois par la pandémie de la COVID-19, les épidémies de poliovirus et de rougeole ».
Ce projet permettra de fournir un paquet complémentaire d’activités promotionnelles et préventives dans les domaines de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, de l’assainissement et de l’hygiène. Ces éléments, ensemble, contribueront à renforcer le système de santé pour une prise en charge sécurisée des cas de rougeole dans un contexte sanitaire marqué par la pandémie de la COVID-19.

Pour sa part, l’Ambassadeur du Japon en Guinée, Matsubara Hideo précisera que ce projet financé par le gouvernement de son pays est l’une des réponses que le Japon apporte au soutien à la lutte contre la COVID-19 en Guinée. « Il s’agira de contribuer à réduire l’impact des deux maladies, la rougeole et la poliomyélite sur les enfants de moins de 5 ans, dans un contexte où le système de santé guinéen est en cours de renforcement et où il est soumis à une forte pression due à la COVID-19. Le projet intensifiera la vaccination, renforcera les services de nutrition pour les enfants, améliorera les pratiques d’hygiène, la communication et la perception autour de la vaccination et des bonnes pratiques, tels que les gestes barrières », ajoutera t-il.

Alors que tous les efforts semblent se concentrer sur la COVID-19, les autres épidémies sont en train de gagner du terrain, affectant surtout les couches vulnérables que sont les enfants et les femmes. De quoi réjouir alors le Ministre de la santé, Médecin Général Rémy Lamah « Je voudrais ici au nom du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et son excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, traduire ici toute la gratitude du peuple de Guinée par rapport à ce financement important de 1 469 772 USD dans le cadre du financement d’un projet d’urgence, projet qui vient à point nommé. Car aujourd’hui toute la vision et toute l’attention sont portées sur la pandémie de la COVID-19 tandis qu’il y a d’autres situations sanitaires qui refont surface, notamment, la maladie à virus Ebola qui a resurgi en région forestière plus précisément à N’zérékoré et la poliomyélite et la rougeole. Donc financer un tel projet ne peut que renforcer le système de santé ».
Ce projet vient ainsi en complément d’actions pour sauver la vie des millions d’enfants en Guinée en consolidant les acquis du gouvernement concernant la résilience du système de santé du pays.