Lutte contre Covid-19 : la Banque Mondiale offre du matériel et des engins roulants au ministère de la Santé

0
1043

La Pharmacie Centrale de Guinée (PCG) sise dans la commune de Dixinn a servi de cadre ce jeudi 9 juillet à la remise officielle de matériels et d’engins roulants au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. C’est un geste qui entre dans le cadre du projet de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE-Guinée) financé par la Banque mondiale (BM).

Dans son allocution de circonstance, le Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies  en Guinée, Vincent Martin a rappelé que la pandémie Covid-19 est un véritable défi pour la planète. « Aujourd’hui, il y a plus de cinq cent mille cas en Afrique et environ onze mille décès. Dans ce contexte, je salue les efforts et leadership du gouvernement guinéen dans le cadre de sa riposte à la Covid-19. Grâce à ces efforts mis en place, nous constatons que la situation évolue favorablement. Cependant, nous sommes tous conscients qu’il faut redoubler l’effort», a-t-il dit.

Poursuivant son intervention, M. Vincent Martin a fait savoir que  cette maladie nous laisse des interrogations sur sa façon de disséminer et de se rependre. «Depuis le début de la maladie, le Système des Nations-Unies  a été aux côtés du gouvernement en soutenant son plan de riposte extrêmement bien structuré. Si cette maladie touche tout le monde, son impact sur les personnes vulnérables est doublé», a-t-il laissé comprendre.

Prenant la parole, Pr. Georges Alfreid Ki-Zerbo, représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée et par ailleurs chef de file des partenaires techniques et financiers, a signalé que ce lot d’équipements et d’intrants de laboratoire, 21 024 tests PCR de réanimation, 10 véhicules et 10 motos d’une valeur de plus de 10 milliards de francs guinéens soit 1 087 274, 73 USD s’inscrit dans le cadre du plan national de riposte contre la pandémie de la Covid-19 financé par la Banque Mondiale et PEF (Pandemic Emergency Funds)

D’après lui, cet appui permettra le renforcement des capacités de riposte au niveau des régions et des préfectures afin de réduire l’impact sanitaire et socio-économique déjà durement ressenti de la Covid-19 en Guinée. «Ces acquisitions en intrants et matériel roulant permettront de renforcer la surveillance épidémiologique, le suivi des contacts, le diagnostic, la prise en charge, la prévention de l’infection, la communication sur les risques et l’engagement des communautés», a-t-il espéré.

Pour sa part,  le représentant resident de la Banque Mondiale représenté en cette cérémonie par son chargé de programme de santé Ibrahima Magazi, a affirmé que ces appuis viennent renforcer la capacité de riposte de la Guinée contre la Covid-19 et devront par ricochet rendre le pays plus résilient face aux urgences de santé publique.

Magazi a fait savoir que suite à la déclaration de l’OMS du 31 janvier 2020 de l’urgence de santé publique à portée internationale, l’Etat guinéen à l’instar des autres pays, a élaboré son plan de préparation et de riposte à la Covid-19, avant de notifier son premier cas le 12 mars 2020.

«Nous rassurons les autorités guinéennes et les populations de la disponibilité de la BM à accompagner le gouvernement dans la riposte contre la Covid-19 et dans l’amélioration du système de santé en Guinée», a-t-il promis.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique représenté à cette cérémonie par son secrétaire général Dr. Sékou Condé a déclaré que cet appui logistique va permettre de faire la jonction entre les différents piliers du plan, favoriser les déplacements des équipements de la supervision, le transport des malades et des produits pharmaceutiques.

Plus loin, Dr. Condé a rassuré les partenaires que son département prendra toutes les mesures utiles pour l’utilisation rationnelle de ces moyens logistiques au niveau des structures bénéficiaires.

«Nous allons prendre toutes les dispositions sans délai en vue de leur déploiement sur le terrain. C’est d’autant plus urgent que des besoins de transport se font sentir à partir de l’intérieur du pays», a-t-il fait remarquer.

Présent à cette cérémonie et également  principal bénéficiaire de ce geste, Dr. Sakoba Keita Directeur général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) a laissé entendre que  ce don arrive à point nommé où ils commencent déjà à avoir quelques flambées à l’intérieur du pays, qui nécessitent une mobilité en terme de logistiques roulantes et aussi des moyens de diagnostic, afin que très rapidement, qu’ils puissent redéployer ces moyens pour permettre la prise en charge dans les périphéries de Conakry.

Il faut par ailleurs rappeler que dans le cadre de la préparation et de la riposte la Covid-19, le gouvernement de la République de Guinée a signé deux conventions avec l’OMS à travers le financement IDA et PEF (Mécanisme de Financement d’urgence en cas de Pandémie) de la Banque Mondiale.