Lutte contre la Covid-19 à Boffa et environs : CHALCO Guinea Company S.A à l’avant garde

0
533

Dans le but de soutenir davantage les autorités locales et les communautés dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, en vue de protéger la santé de la population locale, CHALCO Guinea Company S.A, a encore fait un don de 8000 kits de détection du virus de la COVID-19 et 32 000 masques à l’Hôpital de Boffa, aux trois communes et aux communautés riveraines de son projet minier.

C’est la troisième fois que CHALCO Guinea Company S.A. fait des dons de matériels anti-pandémiques aux autorités locales et aux communautés riveraines.

A la Cérémonie de remise de ces dons, nous notions la présence du lieutenant-colonel Abdourahmane Keita, Préfet de Boffa, du Directeur préfectoral des mines et de la géologie, du Directeur préfectoral adjoint de santé, du Directeur de l’Hôpital de Boffa et M. Sun Zhijie, vice-président de CHALCO Guinea Company S.A.

A cette occasion, le Préfet de Boffa, a vivement remercié CHALCO, au nom de la population de Boffa et a affirmé avec beaucoup de reconnaissance dans la foulée que « ce ne sont pas toutes les sociétés qui font des dons comme vous », dit-il.

Lors de la livraison des masques à chaque communauté, le chef de la communauté, l’Imam et les sages ont reçu ces cadeaux avec un grand sourire. C’est le lieu de dire que toutes les autorités, les communautés et la population ont remercié CHALCO de leur fournir des kits permettant le respect des mesures barrières contre la pandémie.

A noter que la pandémie de Covid-19 a commencé à se propager en Guinée, depuis quelques mois, menaçant ainsi sérieusement la santé de la population locale. Étant une société classée parmi le TOP 500 du monde, CHINALCO a toujours adhéré à son esprit de construction d’un projet au bénéfice de la population de la région hôte, tout en accordant une grande attention au bien-être de la population locale.

C’est dans cette optique que les matériels anti-pandémiques ont été achetés en Chine par Chalco, puis transportés à travers 13.000 miles marins, avec d’énormes difficultés enregistrées durant la traversée. Après de nombreuses escales effectuées durant le parcours, ces matériels sont arrivés en Guinée, même si le transport aérien était complètement suspendu.