voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Lutte contre la Covid-19 en Guinée : les premières vaccinations débuteront avant fin février  

    La vaccination est en passe de prendre toute sa place dans la lutte contre la Covid-19 en Guinée. Dr Mohamed Lamine Yansané, conseiller principal du ministre de la Santé l’a fait savoir dans une conférence de presse virtuelle organisée ce jeudi 18 février par le Bureau régional Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) basé à Brazzaville, au Congo.

    Parmi les panelistes de ce rendez-vous avec la presse, l’expert guinéen a répondu aux questions concernant la Guinée avec le Représentant résident de l’OMS en Guinée, Pr. Ki-Zerbo. A cette occasion, Dr Yattara a abordé le volet vaccin qui focalise l’actualité en ce qui concerne le Coronavirus.

     C’est ainsi qu’il rappelle que la Guinée est actuellement dans une phase expérimentale avec 60 doses de vaccins spoutnik V. « Ces 60 doses ont été utilisées au niveau de la Guinée… et toutes les personnes qui ont été vaccinées sont suivies. Il n’y a pas eu d’effets secondaires ».

    Poursuivant, Dr Yattara annonce : « nous sommes même en négociation actuellement avec la Fédération de Russie où la Guinée vient de commander 400 000 doses de ce vaccin qui, à notre avis, a été très bien toléré. Il a même été enregistré par notre autorité de régulation. » Et d’ajouter : « avant donc la fin de ce mois de février, il y a 400 000 doses de ce vaccin qui seront livrées à la Guinée. C’est des achats que le gouvernement a faits directement. »

    Parallèlement, selon le conseiller spécial du ministre guinéen de la Santé, d’autres pistes préalablement annoncées par l’Agence Nationale pour la Sécurité Sanitaire (ANSS), sont en train de se concrétiser. « Nous avons également une promesse de don de 400 000 autres doses de vaccins qui viendront de la Chine ; et 1 020 000 doses qui viennent de l’initiative COVAX, avec Astra Zeneca», annonce-t-il.

    Et d’ajouter : « ces trois vaccins sont déjà enregistrés dans le pays. Un plan de déploiement de ces trois vaccins est actuellement en cours, le début de la vaccination contre la Covid-19 avant la fin de ce mois de février. »

    Un dernier développement qui constitue un ouf de soulagement pour le pays. Surtout que la vaccination contre la fièvre hémorragique à virus Ebola est annoncée dès la semaine prochaine. Pourvue que le respect des mesures barrières soient davantage observées.

     

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE