Lutte contre la Covid-19 : satisfait des résultats obtenus, le chef de l’Etat donne des nouvelles directives au ministre de la Santé

0
650

A l’image de beaucoup de pays de la planète, la Guinée est confrontée à la pandémie du Covid-19. Elle se bat avec tous les moyens pour stopper la propagation de l’épidémie qui a déjà fait malheureusement plus d’une vingtaine de morts.  Face à la virulence du Covid-19 et à l’impréparation des Etats, l’urgence était de prendre des mesures idoines pour circonscrire l’épidémie.

Avec 2 512 guéris sur 3 991 contacts soit 58% selon le gouvernement guinéen, la situation urge certes mais elle n’est pas critique. C’est dans ce cadre que le chef de l’Etat a apprécié les résultats obtenus dans la lutte contre le Covid-19 et s’est félicité que le taux de létalité en Guinée (à peine 0,6%) soit l’un des plus bas de la sous-région.

Pour cela,  Alpha Condé a indiqué que cette réussite est due  au renforcement des capacités de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) pour faire face à la pandémie par l’augmentation significative des capacités de dépistage avec la possibilité désormais d’effectuer près de 1 200 tests par jour et la commande d’importantes quantités de kits de tests rapides fiables, de masques, tenues, bottes et verrières pour le personnel soignant.

A ces deux mesures, le gouvernement s’active à recevoir bientôt une importante équipe de spécialistes médicaux cubains pour assister nos services sanitaires dans la lutte contre cette pandémie. Ce qui est une bonne nouvelle si l’on sait que la pandémie est en train de se communautariser dans certaines villes de l’intérieur du pays comme Kindia, Fria et désormais Dalaba  avec plus d’une dizaine de cas enregistrés dans cette dernière ville.

Soucieux de la prévention et de la qualité de la prise en charge, le chef de l’Etat a donné au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique des directives destinées à mieux lutter contre la pandémie du Covid-19.  Parmi les directives figurent entre autres l’intensification et à terme la systématisation du dépistage, le renforcement des barrages filtrants en vue d’éviter la propagation du virus à l’intérieur du pays,  la démultiplication des centres dépistage,  l’amélioration du suivi des contacts, et la prise en charge des autres maladies endémiques ou chroniques différentes de la maladie à Covid-19.