voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Lutte contre la drogue : voici comment l’IIFPIDCA entend faire changer le paradigme en milieu scolaire

    A l’initiative de l’Institut Itinérant de Formation et de Prévention Intégrées contre la Drogue et Autres Conduites Addictives (IIFPIDCA), un atelier national d’élaboration et d’intégration des curricula de formation contre l’usage des drogues au sein de la population scolaire, ce lundi 15 mars 2021.

    Ceci est l’aboutissement d’un travail entrepris par l’Institut Itinérant de Formation et de Prévention Intégrées contre la Drogue et Autres Conduites Addictives dont les objectifs cadrent avec la politique éducative du gouvernement en matière de lutte contre la drogue en Guinée.

    Dans son discours de circonstance, le Directeur général de l’IIFPIDCA  a rappelé l’urgence d’intégrer dans les programmes scolaires des curricula. Toute chose qui, aux dires du Dr Thierno Bah, permettrait aux enfants d’avoir une connaissance sur les drogues et leurs méfaits sur leur organisme et d’être ainsi mieux préparés à lutter contre les abus de ces fléaux extrêmement néfastes pour la société.

    « Dans un tel contexte, l’intégration de ces curricula dans nos programmes scolaires est la réponse appropriée à la problématique pour laquelle notre pays a déjà consenti d’importants efforts grâce à la clairvoyance de Son Excellence Monsieur le Président de la République », a-t-il justifié.

    Présent à la cérémonie, le Directeur de l’Office central anti-drogue (OCAD), après avoir remercié le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour cette initiative, a exprimé toutes ses admirations au personnel de l’Institut.

    Par ailleurs, le Colonel Farimba Camara a dit que de nos jours, la lutte contre la drogue est un problème de tous et de chacun, quand on sait que la drogue constitue effectivement un élément nocif aussi bien dans la vie sociale, économique que politique.

    « L’Institut, pour avoir initié cet atelier, vient renforcer la volonté politique du président de la République de lutter contre la drogue. Par conséquent, au nom de mes chefs hiérarchiques, je leur adresse toutes mes admirations », a déclaré l’officier gendarme, tout en ajoutant qu’aujourd’hui, la lutte contre la drogue pour les agents de répression, est surtout engagée contre la jeunesse.

    « Dans les statistiques les plus récentes, la couche scolaire est beaucoup plus touchée en matière de consommation de la drogue. Après la couche scolaire, il faut également reconnaître que la consommation de la drogue et le trafic de drogue se féminisent. En intégrant donc ces curricula dans l’éducation, vous aurez participé à 99% à la réussite, la rentabilité et la viabilité de la jeunesse guinéenne », a évalué le Colonel Farimba Camara.

    C’est le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche scientifique qui a présidé l’ouverture des travaux. Évaluant la portée de la rencontre, Dr Binko Mamady Touré dira que cet atelier va planter les curricula au ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation.

    « Je ne dis pas que c’est du nouveau, mais ce n’est pas très ancien que l’Enseignement supérieur réfléchisse pour le MENA surtout en termes de drogue. Vous savez, la consommation de la drogue ne commence pas à l’Enseignement supérieur. Si on veut guérir le mal, il faut aller en profondeur. C’est pourquoi l’Institut Itinérant a fait le bon choix en allant au MENA sensibiliser d’abord les enseignants. Ensuite, les apprenants, sur l’utilisation de la drogue », a-t-il expliqué.

    Avant de déclarer ouverts ces travaux de deux jours, Dr Binko Mamady Touré a fondé l’espoir suivant : « Si nous réussissons à mettre la drogue hors de nos écoles, la drogue sera hors de notre jeunesse. Et si la drogue est hors de la jeunesse, le développement que nous ambitionnons, l’émergence que nous ambitionnons peut arriver à court terme, et même à très court terme ».

    Créé le 17 mai 2007, l’IIFPIDCA est une institution de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il est issu de la recommandation de l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime lors de la table-ronde des 5 et 6 septembre 2005, à Abuja. Il élabore et met en œuvre la politique éducative du gouvernement en matière de lutte contre la drogue par le biais de la prévention, la formation et la recherche.

    Aussi, il a attribution de mettre en place une plateforme de communication, d’échanges et de renforcement des capacités des acteurs qui interviennent dans la lutte contre la drogue en organisant des conférences, des sensibilisations, des enquêtes épidémiologiques, sociologiques et démographiques sur le phénomène de drogue en Guinée.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE