Lutte contre les inondations à Conakry : 150 points critiques dans la ligne de mire du ministre de la ville

0
894

« Comme les années antérieures, nous allons faire en sorte que la saison des pluies ne soit pas un problème pour les citoyens… »

https://www.dailymotion.com/video/x7ufub8

Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire Dr. Ibrahima Kourouma a procédé ce vendredi 12 juin au lancement des opérations de déguerpissement des zones critiques de Conakry. Il était en compagnie des cadres du gouvernorat de Conakry ainsi que ceux des maires de la capitale.

Ce coup d’envoi de ces opérations a concerné le quartier Dabondi 2, précisément le secteur Makia Touré, dans la commune de Matoto et le pont qui se trouve entre Lambanyi et Cobayah, dans la commune de Ratoma.

Le ministre Ibrahima Kourouma en procédant au lancement de ces déguerpissements, a surtout mis l’accent sur le fait que les populations doivent réaliser que ces actions sont menées plutôt dans leur propre intérêt. « Aujourd’hui, nous traversons une crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. S’il y d’autres maladies hydriques notamment le choléra, la situation sera très compliquée à gérer après », a-t-il indiqué.

 Et de poursuivre : « nous travaillons sur instruction du président de la République Pr. Alpha Condé afin que les populations puissent avoir une vie décente, convenable pendant toute la saison des pluies. Ils sont plus de 150 points critiques signalés par les différents responsables des communes de Conakry. Cette année, contrairement aux autres années précédentes, est beaucoup plus spéciale à cause de la pandémie de Covid-19. »

Par ailleurs, le ministre Kourouma a déploré le fait que les populations n’arrivent pas jusque-là à comprendre les dangers auxquels elles sont exposées malgré les nombreuses sensibilisations. « Il y a certains qui agrandissent leurs espaces en estimant qu’ils ne sont pas vus par l’Etat. Parfois, ils obstruent complètement le passage d’eau… Comme les années antérieures, nous allons faire en sorte que la saison des pluies ne soit plus un problème pour les citoyens », a-t-il promis.