Lutte contre l’insalubrité à Kaloum : la mairesse Aminata Touré annonce de nouvelles mesures

0
1774

Autrefois qualifiée de perle de son intégration sous-régionale, la capitale guinéenne est aujourd’hui l’une des plus sales de l’espace CEDEAO. Et les autorités en sont conscientes mieux que quiconque. C’est dans cette optique qu’elles ont initié depuis un certain temps des opérations d’assainissement se tenant le dernier samedi de chaque mois.

La commune de Kaloum, qui abrite l’essentiel de l’Administration publiques, des banques et assurances, ainsi que le siège de la Présidence et les institutions républicaines, n’est pas en marge de cette réalité. Au cours de la séance de ce samedi 26 janvier 2019, la première autorité de cette municipalité a annoncé de nouvelles mesures qu’elle envisage en vue de juguler la crise.

« Nous avons un plan de propreté de la ville de Kaloum. La première des choses et la plus importante, c’est la sensibilisation que nous avons déjà commencée. La semaine prochaine, nous passerons dans les écoles, parce que nous avons estimé que la sensibilisation doit commencer d’abord par les écoles, les enfants et les jeunes avant de s’élargir sur les parents », a-t-elle dévoilé.

Pour réussir ce challenge, Aminata Touré dit prendre attache avec le ministère des Travaux publics qui accompagne Kaloum et ses citoyens. « Et, nous avons commencé à sensibiliser les jeunes que vous verrez très bientôt à travers Kaloum, en train de sensibiliser les familles. Ils feront le porte-à-porte pour donner une certaine éducation, parce qu’il y a des mauvaises habitudes qui se sont installées. Il faudrait donc que nous trouvions une solution à celles-là », a-t-elle indiqué.

Se montrant consciente jusque-là du sacrifice consenti par l’Etat fait beaucoup assez  d’efforts à l’effet de débarrasser la capitale de ses tas d’immondices, la fille du premier président de la Guinée indépendante trouve qu’il est plus qu’impérieux d’impliquer les populations à la base.