Macenta: un  opposant au troisième mandat arrêté et transféré à Faranah, ses proches inquiets 

0
306

Robert Kalva Guilavogui alias Kpakpakati, ancien militant du RPG et actuel membre du mouvement Elazologa (ça ne passe pas, en langue Toma) du FNDC, a été arrêté samedi et transféré à la prison civile de Faranah, a appris Guinéenews de ses proches. Une information confirmée par ses avocats, Me Pépé Antoine Lama et Me Salifou Béavogui.

Selon Antoine Pévé Béavogui, ami de l’activiste, Kpakpakati a été arrêté dans les environs de 13 heures à la résidence du préfet. Quelques minutes plus tôt, des gendarmes étaient allés le chercher dans un café de la ville. A la résidence du préfet Sékou Touraman Diabaté, celui-ci aurait essayé de le convaincre pour revenir au RPG. Mais en vain. « Le préfet lui a alors dit : vous allez faire un aller-retour à Faranah où tu rencontreras les gouverneurs de N’Zérékoré et de Faranah pour parler de votre retour au RPG… », a raconté Antoine Pévé Béavogui. Au lieu d’un départ volontiers, le départ pour Faranah sera forcé dès l’instant que Kpakpakati a dit qu’il  va se mettre à l’aise.

Dimanche, une vingtaine de femmes dont l’épouse de Kpakpakati et quelques hommes se sont rendus à la résidence du préfet pour réclamer l’activiste « enlevé ».  Après des heures d’attente, le préfet ne recevra que  trois d’entre eux dont madame Guilavogui et Antoine Pévé Béavogui. «  Madame Guilavogui a voulu parler avec son mari. Le préfet lui a dit que cela n’était pas possible, mais qu’il allait essayer de faire quelque chose demain (ce lundi 17 février) », a indiqué  Béavogui, ajoutant que les proches de Kpakpakati quant à sa situation à Faranah.