Mairie de Kindia : Abdoulaye Bah de l’UFDG ne décolère pas

janvier 17, 2019 9:50

« Nous sommes toujours dans une position de contestation. A Kindia aujourd’hui, c’est la désobéissance civique. Les populations refusent de respecter une quelconque équipe. Mon seul combat reste et demeure celui de Kindia…Celui  qu’on a imposé comme  maire n’est qu’un vieillard de 88 ans. Un ancien du PDG-RDA…»

L’ex président de la délégation spéciale, victime de l’accord politique du 8 août 2018, ne désarme pas. Il continue de revendiquer sa victoire à la mairie de Kindia. Abdoulaye Bah croît comme fer que c’est lui qui est élu à la tête de la mairie. Il a réaffirmé cela ce matin sur les antennes d’Espace Fm.

Interrogé s’il n’a pas été driblé dans le « deal politique » entre le RPG et l’UFDG, deal qui a permis de céder la commune de Dixinn à son parti, Abdoulaye Bah soutient que c’est sa première nouvelle. « Il n’y a eu aucun deal à ce que je sache. C’est ma première nouvelle. A ma connaissance, non. Je ne crois pas qu’il y ait eu une entente entre l’UFDG, UDG et le RPG dans le cas de la commune de Dixinn. Il y a eu certes des alliances, mais d’entente. Et puis, cela n’a aucun rapport avec ce qui se passe à Kindia. »

Et pourtant ! 

« A Kindia, il est question du non respect de l’accord politique signé en bonne et due forme par les deux parties. La mouvance ou si vous voulez le RPG et l’UFDG. Cet accord disait qu’il fallait un seul candidat pour les deux partis à Kindia. Les conseillers du RPG avaient deux possibilités. Soit voter ou s’abstenir. Mais contre toute attente, ils vont conditionner et élire un candidat contre moi. C’est ce non respect de l’accord qu’il s’agit. Comment des personnalités de haut niveau peuvent-ils renier leurs signatures ? »

Mais le RPG dit que les conseillers du l’UFDG ont un fait coup fourré à Dubreka !

A cette question, le candidat de l’UFDG aux communales de Kindia, est resté évasif. Il s’est plutôt contenté d’insister sur le cas de Kindia. « Je crois que l’accord a été respecté à Dubreka. La preuve. C’est un maire RPG qui a été installé dans cette commune. Pourquoi les conseillers de la mouvance n’ont pas fait la même chose à Kindia ? C’était le candidat de l’UFDG qui représentait l’opposition. Celui de l’UDG ne devrait pas se présenter. Il devrait se joindre à nous. Pourquoi se laisser acheter ? Les ministres Oyé Guilavogui, Talliby Sylla et que sais-je, qui voulaient séduire le chef de l’Etat, ont manipulé le vieux afin qu’il se présente. Un vieillard de 88 ans ! Un ancien du PDG-RDA ! Voyez-vous ? »

Maintenant, par quel miracle allez-vous renverser la situation ?  

« Nous sommes dans le combat. Nous avons envoyé tous les dossiers au plan national surtout au niveau du bureau exécutif du parti. C’est notre président qui est chargé de les défendre pour que l’accord politique soit opérationnel », dira-t-il avant de donner quelques raisons de sa mise à l’écart. « La principale motivation de nos adversaires c’est le fait que je m’étais érigé en défenseur des populations. Parce que je n’avais pas cautionné l’infraction financière au niveau des taxes que paye Débélén quand j’étais à la tête de la délégation spéciale. »

Pour Abdoulaye Bah, il est victime de sa rigueur et de sa bonne gestion. Ce n’est pas un homme abattu. Il promet de combattre jusqu’à retrouver son fauteuil de maire.