Mairie de Lélouma : la nouvelle équipe face aux défis

0
648

« nous ne pouvons pas dire que nous n’avons pas hérité mais nous n’avons pas hérité gros »

Un mois après la prise de fonction de la nouvelle équipe chargée de diriger la mairie de la commune urbaine de Lélouma, l’heure est à l’évaluation de l’héritage pour évaluer les défis et se fixer les objectifs. C’est dans cette perspective que Moustapha Baldé, maire fraichement élu, a accepté de recevoir la rédaction locale de votre site électronique Guineenews. Interpellé par rapport à ce que la délégation spéciale  a légué à sa nouvelle équipe, le maire ne passe pas par quatre chemins.

« C’est lors de la passation de services qu’on nous a fait la situation de la commune. En termes de ressources, on a hérité des ressources propres au niveau de la commune. C’est un montant de près de 600 milles. Mais, il s’est trouvé qu’au niveau de la banque avec la subvention, il y avait près de 68 millions qui étaient disponibles.

Du point de vue infrastructures, le siège de la commune est un petit bâtiment qui presque manque de tout. Il n y a pas d’énergie que ce soit solaire ou électrique. Il n y a pas d’ordinateurs installés.

En fait, les conditions de travail ne sont pas idoines. Le mobilier aussi date de 2005. Presque, tout est à refaire. Il y a aussi une mairie qui était en construction depuis 2005. Le bâtiment est là, toujours inachevé. Sur le plan de patrimoine domanial qui appartiendrait à la commune, pour le moment, on ne nous a pas fait cas sauf une décharge publique. Donc en gros, nous avons quelques sources de recettes comme le marché, et les antennes de téléphonies », explique Moustapha Baldé avant de poursuivre.

Avant de poursuivre : « nous ne pouvons pas dire que nous n’avons pas hérité mais nous n’avons pas hérité gros malheureusement ça pourrait être différent. Mais ce n’est pas le cas. Donc nous, on est là aujourd’hui pour chercher à remédier cette situation que nous avons héritée ».

Nous y reviendront avec l’intégralité de notre entretien.