Mairie de Matoto : « Je suis le maire et les militants vont m’installer dès lundi», dit Kalémodou Yansané

décembre 19, 2018 5:46

Les militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée –UFDG- étaient fortement mobilisés ce mercredi au siège de leur parti à la Minière  pour une assemblée générale extraordinaire convoquée par les responsables du parti.

Une rencontre au cours de laquelle, la position du parti sur l’élection du maire de Matoto a été largement débattue.  Présent à cette Assemblée générale extraordinaire, Kalemodou Yansané annonce qu’il sera installé à la tête de la commune dès ce lundi par les militants de son parti.

Par la même occasion, le député de l’UFDG appelle ses partisans à le soutenir parce qu’il n’est pas prêt à renoncer à sa victoire pour rien au monde.

«  Je parle en tant que maire élu de l’UFDG de la commune de Matoto. Je suis à Conakry depuis 1967 et dans la commune de Matoto depuis 23 ans. Les populations de Matoto ont voté pour le candidat de l’UFDG, Kalémodou Yansané. En public devant toute la presse, le décompte a été fait. Par la suite, Balla Moussa Keita s’est permis de déchirer les 22 voix du RPG.  Ce que je vais vous dire est que je ne renoncerais jamais à cette victoire. Soyez les messagers auprès du président Alpha Condé  que pour rien au monde, je ne renoncerai à cette victoire… », déclare Kalémodou Yansané.

Poursuivant son intervention,  Kalemodou Yansané indique qu’il s’opposera à toute forme de division des fils de la Guinée. Cependant, il est prêt à tout pour conserver sa victoire. D’ailleurs, dira-t-il,  le président Alpha Condé n’aime pas la Guinée et les Guinéens, c’est pourquoi il agit ainsi.

«  Le président Alpha Condé n’aime pas la Guinée, sinon il n’allait pas accepter que les citoyens s’affrontent à Kindia, qu’on sectionne les oreilles des gens à Guéassou, ou qu’on empêche les gens de voter à Kalinko.  Le président Alpha Condé est en train de nous prouver qu’il n’aime pas la Guinée peut être même qu’il n’est pas Guinéen. Alors moi, je suis de la Basse Côte. Je fais partie des trois familles les plus nobles du Moreyah. Je n’accepterai pas que les fils de la Guinée soient opposés mais trop c’est trop. Il y a un adage soussou qui dit que quand tu pousses un homme jusqu’au mur il te fait face. Maintenant, c’est le moment de faire fasse… Alors à partir de maintenant au sortir d’ici,  la résistance commence.  On ne provoque personne mais celui qui touche à notre victoire, il nous trouvera  sur son chemin. Kalemodou sera installé dans son fauteuil de maire dès ce lundi », précise Kalémodou Yansané.