Mairies de Siguiri : où va l’argent payé par la société de téléphonie Orange ?

0
335

Le bail des terrains pour l’implantation des antennes de la société de téléphonie Orange à Siguiri rapporte gros aux maires des communes de la préfecture située à l’Est de la Guinée, a appris notre rédaction.  Mais le hic, c’est que le montant versé aux autorités locales ne laisse aucune trace. Or, on parle de 200 millions GNF par an qui sont versés aux maires des communes.

Ce montant payé par la société de téléphonie orange aux mairies de la préfecture de Siguiri à propos du contrat de bail des terrains d’implantation des antennes ressemble serait détourné par les maires.

Selon une source de la société de téléphonie orange, chaque mois, une somme d’un million de francs guinéens est payée aux autorités locales. Mais seulement, cent cinquante mille GNF sont versés au trésor public. Ce qui veut dire que chaque bailleur (privé ou public) reçoit huit cent cinquante mille GNF par mois et par antenne.

Notre source poursuit: « la somme est payée à la mairie si le domaine est public. Et cela depuis plus de 4 ans. »

Nous avons appris qu’il existerait dans la zone plus de 25 antennes de la société de téléphonie orange. Ce qui donnerait aux mairies un montant de plus de deux cent cinquante-cinq millions GNF par  an.

Seulement, à l’occasion du compte rendu financier lors de la passation des services au niveau des exécutifs communaux, aucune autorité n’a fait cas.

Pour recouper cette information, nous avons plusieurs fois tenté d’avoir la version des maires qui sont très allergiques à cette question. D’ailleurs, un d’entre eux nous a renvoyé de son bureau.

Il est encore déploré que les présidents de district ne bénéficient pas de ces antennes dans leurs zones, apprend-on.

Au cours de notre enquête, on s’est rendu compte que dans plusieurs villages de la sous-préfecture de Franwalia et Kintinian, les villageois ne sont pas au courant de l’orientation de ladite somme.

Affaire à suivre…