Maison Centrale : le ministre Taran rend visite à Abdourahamane Sanoh & Cie

0
149

Incarcérés pour la plupart depuis le weekend dernier, des membres du Front national pour la défense de la Constitution et d’autres artistes et activistes ont reçu la visite du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté dans la soirée de ce jeudi 17 octobre 2019.

Une démarche qui, selon le ministre Mamadou Taran Diallo, s’inscrit en droite ligne dans la feuille de route du département de la promotion des droits de l’Homme dont il a charge. Au micro de notre reporter, M. Diallo a déclaré avoir rencontré le Coordinateur national du Fndc et Cie.

« Je leur ai dit que dans le cadre des droits de l’Homme, je venais m’enquérir de leur état de santé, mais aussi de leurs conditions de détention. Et dans ce cadre, m’assurer que tout se passait bien », a confié le ministre, qui a ajouté par la suite qu’en réponse à ses propos, les détenus lui ont dit qu’ils avaient le moral haut et qu’ils restaient sur les positions qu’ils défendent.

« J’ai conclu l’entretien en disant que cette Guinée, nous l’avons en partage. (…). Et que quelles que soient les positions des uns et des autres, la Constitution et les lois guinéennes reconnaissent à chacun le droit d’avoir de croyance, le droit d’être dans des associations, d’être dans des partis politiques et de manifester », a déclaré le ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale.

Tout en envoyant une pensée pieuse aux victimes de ces manifestations suivie de son message de « compassion » aux parents des victimes, Mamadou Taran Diallo a regretté la scène de violences ayant caractérisé ces manifestations.

A l’appel des leaders du Front national pour la défense de la Constitution (Fndc), des manifestations ont été enregistrées à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. Manifestations au cours desquelles l’on a déploré des pertes de vies humaines tant au niveau des manifestants que des agents des forces de l’ordre