Makalé Camara après les résultats : « la balle est dans le camp du vainqueur »

0
416

Après la publication des résultats définitifs de la présidentielle du 18 octobre par la Cour Constitutionnelle ce samedi 7 novembre, Guinéenews continue de recueillir les réactions des candidats malheureux. Pour sa part, au téléphone de votre quotidien électronique, la candidate du parti FAN, Makalé Camara envoie un message à ses 11 concurrents, mais particulièrement au vainqueur Alpha Condé. Nous vous proposons in extenso ses propos. Lisez !

« Nous avons tous suivi judicieusement la proclamation des résultats sans grand étonnement. Bien entendu, nous nous attendions à ce que la Cour Constitutionnelle confirme les résultats donnés par la CENI. Parce que c’est blanc bonnet, bonnet blanc. Vu tout le processus, nous ne nous attendions pas à mieux que cela. Mais comme les résultats sont déjà donnés et qu’ils ont acquis l’autorité de la chose jugée parce qu’il n’y pas de recours après la Cour Constitutionnelle, je crois qu’il faut se calmer. Il faut prendre les choses telles qu’elles se présentent à nous et se relancer pour l’avenir. Je vais tout simplement demander à chacune et à chacun de nous de privilégier le dialogue, de mettre le pays au-dessus de tout et demander principalement au vainqueur d’avoir la victoire humble, mais surtout de tendre la main. Le Professeur Alpha Condé hier était le père de la nation, il le demeure aujourd’hui. C’est à lui de consoler tous les fils de cette nation afin que la paix y soit. Aujourd’hui et partout ailleurs, on est en train de parler de paix. On parle de paix, c’est parce qu’il y a des conflits. Il faut aller à la cause des conflits pour que ces conflits cessent. Je pense que chaque Guinéen devra se reconnaître dans la gouvernance actuelle, se sentir concerné par la gestion de la chose publique pour que tout le monde soit enfin calmé (…) et privilégier le dialogue. La balle est donc dans le camp du vainqueur. C’est à lui d’oeuvrer à ce que la cité se calme, à ce que les Guinéens se retrouvent et qu’ils retrouvent leur vouloir de bien vivre ensemble. Mon appel donc est la paix, la paix dans la dignité, dans la vérité ; rétablir la vérité dans ce pays. Afin que tous les fils se retrouvent. Au-delà de la politique, c’est la Guinée qui est importante. »