Malaise au sein du FNDC: Dr Ousmane Kaba entre aveux et mise au point

0
486

Le climat au sein du front national pour la défense de la constitution (FNDC) commence à alimenter la chronique dans la cité depuis l’annonce de la candidature de Dr Ousmane Kaba à la prochaine présidentielle.

Dans l’opinion, certains parlent d’incohérence pendant que d’autres vont  jusqu’à évoquer une trahison, poussant ainsi le désormais candidat du Parti des démocrates pour l’espoir (PADES) à sortir de ses gongs.

A la fois membre fondateur du FNDC comme il le revendique, et candidat à la prochaine présidentielle,  Dr Ouamne Kaba est parmi les principaux concernés par ce sujet qu’il a abordé sans détour avec nous. C’était dans l’émission «Sans Concession» de votre quotidien électronique Guineenews, le mardi 11 août dernier.  Selon l’ancien allié devenu opposant au régime Condé, « le Fndc a été créé pour empêcher la nouvelle constitution. Et empêcher le Pr Alpha Condé de se présenter à un troisième mandat. C’est un fait».

Ce décor campé, le président du PADES révèle cependant qu’«il y a un malaise au FNDC », expliquant de passage qu’au départ il y a eu un problème lié au la définition de l’objectif, « et même de nom ».

A propos, pendant que le pouvoir ne semble reculer devant rien, l’économiste concède «qu’au fndc, on ne sait pas très bien qu’elle  va être la nouvelle orientation. Etant donné que nous n’avons pas pu atteindre nos objectifs qu’on s’était déjà fixés. »

A ceux qui ont tendance à remettre en cause sa qualité de membre du front anti-troisième mandat, du fait de son engagement pour la prochaine présidentielle, Dr Ousmane Kaba répond « je suis membre fondateur du FNDC. » Et d’enfonce le clou: « Avant même le FNDC,  j’ai l’habitude de dire, parce qu’en 2001 je rappelle que nous nous sommes battus contre le Koudeisme de Général Lansana Conté, contre son troisième mandat. Tandis qu’une bonne partie du FNDC aujourd’hui était pour le troisième mandat. Puisqu’on parle d’incohérence, revenons à ça. Moi je continue le même combat et je me suis battu aussi contre le troisième mandat du professeur Alpha Condé de la même manière. Et c’est dans cet objectif que nous avons créé le FNDC. »

Cependant, insiste-t-il,  « aujourd’hui on continue le combat dans le FNDC mais je dois admettre qu’il y a un malaise. Parce que le FNDC n’a pas atteint ses objectifs tels qu’on le souhaitait, même si notre combat n’a pas été inutile parce qu’on a réussi quand même à décrédibiliser la nouvelle assemblée nationale ; nous avons réussi à délégitimer la tentative de troisième mandat  et la candidature du Pr Alpha Condé. Mais nous n’avons pas non plus atteint nos objectifs. Donc la question reste posée aujourd’hui. Même à l’intérieur du FNDC, on dit qu’est ce qu’on fait à partir de là ? Et je dois avouer qu’il n’y a pas encore de réponse claire.»

Dans la même lancée, l’ex-ministre et député de la 8ème législature précise que «quand il s’agit d’élection présidentielle,  ça ne fait pas partie des préoccupations du FNDC. La question n’est même pas discutée à l’intérieur du FNDC ». Et Dr Kaba de dégainer, « quand je vois certains parler de trahison, cela me fait rire. Prolonger son mandat (de député ndlr) et demander à l’autre de ne pas prolonger, c’est ce qui est incohérent. »