Mamadou Sylla à propos de Lansana Kouyaté: « Il sait que c’est avec mon stylo que son décret a été signé »

0
1088

Mamadou Sylla, Président de l'UDG dans sans Concession.

Posted by Guineenews.org Boubahcom on Tuesday, September 1, 2020

A son tour Mamadou Sylla est revenu sur la fin du règne du défunt président  Lansana Conté, notamment les conditions dans lesquelles il avait été mis en prison puis libéré  sur instructions du général président début 2007. C’était dans l’émission « Sans concession » de Guineenews où l’homme d’affaires, devenu leader politique, était l’invité ce mardi 1er septembre 2020.

Le président de l’UDG, principal parti de l’opposition dans l’assemblé nationale actuelle a livré sa part de vérité sur les événements sociaux qui ont particulièrement secoué le pouvoir d’alors. Contrairement à la version la plus repandue, sur ses ennuis judiciaires d’alors, il a affirmé que: « le même tribunal qui m’a poursuivi, c’est le même tribunal qui m’a relaxé purement et simplement.»

A propos du geste de Lansana Conté parti en personne ordonner la sortie de prison de son ami,  Mamadou Sylla explique que: «lui (Lansana Conté, ndlr) sait tout l’effort que j’ai fait pour le pays, pas pour lui-même ». Et « au lieu de me récompenser, les gens m’ont mis en prison. Conté n’avait pas digéré ça. Il est venu me libérer», argumente-t-il, ajoutant  qu’«il a réparé en fait le tort », étant donné que c’est l’Etat qui devait son client qu’il était.

C’est à ce niveau que le cas du président du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) a été abordé. « Le dossier a poursuivi son cours », soutient-il. Et d’affirmer qu’« au moment où Kouyaté venait, Conté n’avait plus de pouvoir (…). Ce n’est plus le président qui choisissait le gouvernement, c’est le syndicat », soutient-il. Mettant en cause la version de certains compatriotes qui auraient « la mémoire trop courte ».

Quand il lui a été rétorqué que le Premier ministre confiait à « Sans Concession » avant lui que tout le pouvoir était dans les mains du président Conté, le président de l’UDG répond que l’ancien Premier ministre de consensus « était libre (…) »  Et de « révéler » que ce dernier « sait que c’est avec mon stylo même que son décret a été signé. » Prétendant par la suite que « tout Guinéen connaît ça aussi », Avant de mettre les propos de l’ancien diplomate au compte d’une certaine colère due à son limogeage à l’époque. « C’est peut-être qu’il était limogé à l’époque, c’est pourquoi, il s’est énervé.»

Mais en ce qui concerne le pouvoir que le président Conté concentrait à son niveau, Mamadou Sylla répond que «c’est des histoires. ». Et d’insister que « Lansana Conté était malade. Tout le monde sait ça. »  Ajoutant que: « j’ai été témoin oculaire. Je sais que le président était malade. Il avait des trous de mémoire. »