voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Mamou : Des échauffourées suite à la disparition d’un conducteur de taxi moto

    Thierno Sadou Barry conducteur de taxi moto à Mamou est porté disparu depuis le jeudi 9 août dernier. Le présumé auteur de sa disparition a été mis aux arrêts à Conakry et transporté à la gendarmerie de Mamou.

    Pendant la journée de ce mardi 14 août, un groupe de conducteurs de taxi moto surexcité, a envahi la gendarmerie pour retirer le présumé et le lyncher. Après, s’en est suivi des jets de pierres. Les agents de l’escadron mobile N°12 sont intervenus à coup de gaz lacrymogène pour disperser les mécontents.

    Contacté, Mamadou Bailo Barry le papa du jeune, s’est confié à Guinéenews©. « Selon les explications des camarades de mon enfants, le jeune lui a déplacé pour Dounet. Certains ont dit qu’ils l’ont vu à Dogomet puis après on a appris qu’il se trouve à Conakry. Depuis qu’il a pris mon enfant le jeudi dernier, on est sans nouvelle de lui. Lorsque nous avons lancé les avis de recherche, c’est le grand frère du présumé qui lui a pris à Conakry et lui a ramené à Mamou. Je suis à l’écoute des services de sécurité pour comprendre les nouvelles de mon enfant », sollicite-t-il.

    D’autres personnes indiquent que le présumé est un récalcitrant dans son village ; à mainte reprise, il est accusé de plusieurs infractions présumées (vol de moto et bétail, menaces). Dans le passé, il a violé successivement sa tante puis une fille du village.

    Dans la soirée, des jeunes se sont transportés dans le village du présumé à Darou dans la sous préfecture de Soya où ils ont mis à sac des concessions et incendié les trois hangars du marché de Nobé.

    Nous y reviendrons.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE