Mamou: deux voyageurs kidnappés dans des conditions rocambolesques

avril 26, 2018 4:35
0

Le phénomène de kidnapping continue de prendre de l’ampleur dans le pays. Il ne se passe pas un mois à Mamou, sans qu’on enregistre la disparition d’une personne dans la Ville-carrefour, a-t-on constaté sur place.

Les derniers cas en date sont les kidnappings sur l’axe Conakry-Mamou de deux personnes le mardi 24 avril. Fatoumata Sow, ménagère au quartier Horè fello et Mamadou, de la vingtaine. La première revenait de Conakry et le second était en partance pour la capitale.

Contacté, Lamarana Sow, la grande sœur de Fatoumata apporte des précisions: «lorsque j’ai appelé ma jeune sœur hier,  elle m’a informé qu’elle est sur le point de s’embarquer pour Mamou. Ce matin, elle m’a appelée pour me dire qu’elle s’était embarquée à bord d’un véhicule où se trouvait une femme voilée assise devant avec deux hommes à l’arrière. Présentement elle me dit qu’elle se trouve dans une cour. Elle me dit qu’elle ne comprend pas la langue parlée par ses ravisseurs. C’est une seule personne qui parle Poular parmi eux », explique-t-elle.

Joint au téléphone, le jeune Mamadou indique, à son tour, qu’il est aussi détenu dans une cour inconnue.

Il y a quelques semaines, une jeune collégienne de Tamagaly, une localité située à 25 kilomètres de Mamou, a aussi été kidnappée sur le chemin du retour de l’école. Elle a été retrouvée à Kindia 48h après sa disparition.

Le 4 mars dernier, au marché Avaria de Mamou, Mme Mariama Sadio Barry vendeuse d’aubergines a été kidnappée et elle s’est retrouvée à Forécariah dans une cour où ses ravisseurs ont prélevé son sang avant qu’elle ne parvient à s’échapper.

Toutes ces victimes indiquent avoir été détenues dans une cour.  Qu’attendent les services de sécurité pour démanteler ce réseau de Forecariah ?